Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Une culture des droits de l'Homme se développe au Maroc (ONU)


Samedi 22 Septembre 2012 modifié le Lundi 24 Septembre 2012 - 10:33

Le rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, Juan Mendez, a affirmé l'existence d'une volonté politique visant à asseoir une culture institutionnelle pour interdire la torture et toutes formes de mauvais traitements. Lors d'une conférence de presse samedi à Rabat, il a toutefois fait état de la poursuite de la torture, soulignant qu'elle n'est pas "systématique".




Une culture des droits de l'Homme se développe au Maroc (ONU)
Juan E. Méndez, a affirmé, samedi à Rabat, qu'une culture des droits de l'Homme se développe au Maroc, saluant la création du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) qui est "l'aspect institutionnel le plus important de cette culture émergente".

"Je peux affirmer qu'une culture des droits de l'Homme se développe. Les différentes autorités que j'ai rencontrées ont fait preuve de volonté politique, et en particulier le ministère des Affaires étrangères et la Délégation interministérielle des droits de l'Homme, pour construire une culture institutionnelle qui interdise et prévienne la torture et les mauvais traitements", a dit M. Méndez dans une déclaration à la presse au terme de sa visite au Maroc.

Il a ajouté que "la création du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) est l'aspect institutionnel le plus important de cette culture émergente. Les efforts entrepris par le CNDH et ses divers bureaux régionaux afin de continuer à sensibiliser les autorités et la société civile et à promouvoir la protection des droits de l'Homme portent déjà leurs fruits".

"Le CNDH est un organe indépendant et hautement crédible et ses rapports revêtent un grand poids moral. Il peut devenir un mécanisme de suivi effectif et de médiation entre l'Etat et ses citoyens si ses recommandations sont mises en oeuvre de bonne foi. J'encourage toutes les parties à s'engager pleinement à renforcer cette institution", a-t-il poursuivi, relevant que cette nouvelle culture a pu surgir grâce essentiellement aux efforts énormes déployés par le Maroc pour affronter les abus du passé.

Il s'est également félicité que la nouvelle Constitution de juillet 2011 ait introduit des changements encourageants dans le cadre normatif.

"La situation sur le terrain en ce qui concerne la pratique de la torture s'est généralement améliorée depuis les dernières décennies au cours desquelles les disparitions, les détentions secrètes ainsi que la torture étaient répandues", a ajouté le responsable onusien.

Il a exprimé ses remerciements aux autorités marocaines "pour la coopération pleine et entière" dont il a bénéficié pendant sa visite, "en particulier en ce qui concerne l'accès sans restriction à tous les lieux de détention ainsi que l'accès sans entrave aux détenus", saluant "les efforts impressionnants déployés par le Gouvernement pour investir dans la modernisation et la rénovation de ces installations (prisons, postes de police et centres pour mineurs)".



Samedi 22 Septembre 2012 - 20:15

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter