Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Un prêtre syriaque enlevé par Daech dans la province de Homs


Samedi 23 Mai 2015 modifié le Samedi 23 Mai 2015 - 15:00

Le père Jacques Mourad, prêtre de l'Église syriaque catholique du diocèse de Homs dans le centre de la Syrie, a été enlevé jeudi avec un de ses collaborateurs par des hommes armés, a annoncé vendredi l'Oeuvre d'Orient à l'AFP.




Le prêtre Jacques Mourad a été enlevé par Daesh le 21 mai.
Le prêtre Jacques Mourad a été enlevé par Daesh le 21 mai.
Ce prêtre a été enlevé en début d'après-midi par trois personnes masquées qui appartiendraient à l'Etat islamique dans son monastère de Mar Elian à Qaryatayn, alors qu'il organisait l'accueil prévisible d'un afflux de réfugiés de Palmyre, a expliqué l'association humanitaire.

Un autre chrétien originaire d'Alep, qui se trouvait avec lui pour l'aider, a été enlevé, alors que des forces du groupe Etat islamique (EI)se rapprochent de la région.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), a confirmé que deux hommes, dont au moins un prêtre avaient été enlevés par des hommes armés près de Qaryatayn, dans la province de Homs.

Membre de la communauté Al Khalil, le père Mourad avait succédé à la tête du Monastère de Mar Moussa au père jésuite italien Paolo Dall'Oglio, disparu depuis près de deux ans dans les environs de Raqa (est).

Dans l'esprit de cette communauté favorisant le dialogue interreligieux, le père Mourad s'est toujours mis au service de toute la population, chrétienne et musulmane, relève l'Oeuvre d'Orient.

Selon le père Kamil Semaan, du Patriarcat syriaque catholique de Beyrouth, interrogé par l'AFP, des hommes armés ont fait irruption vers 14H00 locales dans le monastère. Des personnes présentes ont tenté de s'interposer, mais le père Mourad et son collaborateur ont été emmenés dans la voiture du prêtre.

Jusqu'à maintenant, nous n'avons eu aucune nouvelle, nous ne savons pas qui sont les auteurs, s'ils sont de l'EI, du front Al-Nosra, de l'Armée syrienne libre, du régime, d'un gang armé. Personne ne nous a contactés, a affirmé le père Semaan.

Le père Mourad a passé les quinze dernières années dans ce monastère. Il a toujours soutenu la réconciliation nationale et le dialogue. Il a accueilli les musulmans fuyant dans la zone et en a pris soin, a affirmé le père Semaan en demandant aux habitants de la région d'aider à sa libération.

Après la chute de Palmyre, beaucoup de civils se sont dirigés vers Qaryatayn, petite ville à 30 km de Homs, et surtout le monastère de Mar Elian, a déclaré le père Ziad Hilal, jésuite de Homs, à l'Oeuvre d'Orient.

Quelques heures avant son enlèvement, le père Mourad avait refusé de s'éloigner du monastère face à l'avancée de l'EI: Comme prêtre et pasteur, je ne quitterai jamais le lieu tant qu'il y a des gens, sauf si l'on me chasse.
Samedi 23 Mai 2015 - 14:57

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter