Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Un premier projet éolien en mer soumis au débat public en France


Jeudi 6 Mai 2010 modifié le Jeudi 6 Mai 2010 - 22:25

La Compagnie du vent, filiale de GDF Suez Le projet des deux Côtes, au large de la Somme et de la Seine-Maritime, d'une puissance installée de 700 MW, serait composé de 140 éoliennes de 5 MW chacune, dont la première émergerait à 14 km des côtes.




Un premier projet éolien en mer soumis au débat public en France
Les pêcheurs, qui craignent que la présence de mâts n'entrave la sécurité maritime et n'éloigne les poissons en créant des récifs artificiels, les défenseurs de la beauté des paysages ou encore les riverains pourront débattre jusqu'au 10 septembre du bien-fondé d'un tel projet.

"L'énergie éolienne ne fait pas fuir le poisson", a dit jeudi à la presse le président de la Compagnie du Vent, Jean-Michel Germa, ajoutant que le projet n'était pas figé.

D'un coût de 1,8 milliard d'euros, il permettrait d'alimenter en électricité plus de 900.000 personnes, soit l'équivalent de deux fois la ville de Rouen. Il créerait de 1.600 à 1.900 emplois dans la phase de construction et 150 lors de la phase d'exploitation. Les travaux, qui ne nécessiteront pas de ligne à haute tension pour évacuer l'électricité, débuteraient en 2012 pour une mise en service en 2015.

La Commission nationale du débat public, chargée d'organiser la consultation, établira dans les deux mois suivant la fin du débat un compte rendu, à la suite duquel la Compagnie du Vent se prononcera. "Nous ne passerons pas en force, nous ne le ferons pas coûte que coûte", a souligné Jean-Michel Germa.

Ce débat intervient avant le lancement d'une série d'appels d'offres par le gouvernement visant l'implantation de 3.000 MW d'éoliennes offshore dans des zones identifiées comme propices, à partir du mois d'octobre.

La France ne produit actuellement pas d'électricité à partir d'éoliennes en mer, contrairement par exemple à la Grande-Bretagne, qui exploite déjà près de 600 MW en mer et en construit encore près de 1.400 MW.


Jeudi 6 Mai 2010 - 22:20

Source Reuters




Nouveau commentaire :
Twitter