Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Un nouveau mélange drogue-médicament inquiète l'agence antidrogue américaine


Samedi 2 Avril 2016 modifié le Samedi 2 Avril 2016 - 04:13




Affiches de la campagne de sensibilisation contre le fentanyl lancée par la Colombie-Britannique.
Affiches de la campagne de sensibilisation contre le fentanyl lancée par la Colombie-Britannique.
L'agence américaine de lutte contre le trafic de drogue (DEA) a mis en garde vendredi contre une nouvelle pratique consistant à couper des drogues avec du fentanyl, un puissant antidouleur, après qu'une quarantaine de personnes sont mortes ou ont fait une overdose en Californie.

"Les overdoses se produisent à un rythme alarmant et sont la base de cette alerte de sûreté publique", a expliqué la DEA dans un communiqué.

Depuis la semaine dernière, a détaillé l'agence, 36 personnes ont fait une overdose et neuf autres sont mortes dans les environs de Sacramento, capitale de l'Etat de Californie dans l'ouest américain, après avoir ingéré ce type de mélange.

Les autorités pensent que les comprimés sont vendus dans la rue sous l'aspect d'un analgésique narcotique disponible sur ordonnance aux Etats-Unis, l'hydrocodone.

Le fentanyl est un antidouleur inodore considéré comme étant 25 à 50 fois plus puissant que l'héroïne et 50 à 100 fois plus que la morphine. Il est généralement utilisé pour soulager de fortes douleurs post-opératoires ou prescrit à des patients atteints du cancer.

Parmi les victimes -- toutes âgées entre 18 et 59 ans -- du mélange incriminé par la DEA, un père de trois enfant âgé de 28 ans est mort à Sacramento après avoir ingurgité une tablette de ce qu'il pensait être du norco, un autre antidouleur.

Les responsables policiers estiment qu'une version illicite du fentanyl s'est répandue dans l'ouest américain par le biais des réseaux de drogue mexicains, après avoir d'abord été repérée dans le Midwest, le centre des Etats-Unis.

Le président Barack Obama a dénoncé le fléau persistant des drogues lors d'un sommet consacré aux abus de prescriptions d'opiacés en début de semaine, rappelant que davantage de personnes meurent d'overdose que d'accidents de la route aux Etats-Unis.
Samedi 2 Avril 2016 - 03:34

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter