Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Un membre du Polisario arrêté par les services de sécurité mauritaniens pour sa participation aux enlèvements


Mercredi 17 Février 2010 modifié le Vendredi 19 Février 2010 - 11:33

Sans le savoir, des médias espagnols ont aujourd‘hui mis à jour les liens présumés entre AQMI et le Front Polisario.




Un membre du Polisario arrêté par les services de sécurité mauritaniens pour sa participation aux enlèvements
En effet, de source sûre, « «Polisario Confidentiel » est en mesure d’affirmer que le dénommé « Regragui », arrêté par les services de sécurité mauritaniens pour son implication présumée dans l’enlèvement de trois coopérants espagnols serait en réalité un membre du Front Polisario, qui a effectué plusieurs allers retours clandestins entre les camps de Tindouf et les centres de formation d’AQMI à la lisière du Sahel et du nord-est mauritanien. Arrêté près de la vile de Nouadhibou, alors qu’il s’apprêtait probablement à retourner au sud-ouest de l’Algérie. Connu pour ses idées extrémistes, « Regragui » est un pur produit de l’endoctrinement pratiqué par les groupes liés à l’ex GSPC algérien (devenus pour partie AQMI) , et aurait même commencé à inquiéter la branche « progressiste » du Front Polisario (NDLR, qui souhaite ouvrir un dialogue avec le Maroc sur la proposition d’autonomie), qui aurait signifié à la direction du mouvement de guérilla son refus de voir « Regragui » continuer à distribuer des CD et DVD de prêches enflammés dans les camps de Tindouf.
En effet, il semblerait que l’élargissement de la base de recrutement d’AQMI aux camps de Tindouf soit désormais devenu un objectif opérationnel de l’organisation terroriste, qui trouve un terreau fertile dans la frustration des populations sahraouies vivant sous un joug militaire très strict. Or, jouer avec ce type de réseau terroriste peut s’avérer être extrêmement dangereux. Il ya près de vingt ans, un petit groupe d’officiers supérieurs pas très loin de là décrétait qu’il était possible de manipuler des fanatiques. La suite est connue : arrêt du processus électoral puis guerre civile.
Mercredi 17 Février 2010 - 13:09

http://polisario-confidentiel.com/in...id=1&Itemid=19




Nouveau commentaire :
Twitter