Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Un maire canadien menace de démissionner en cas d'un nouveau vote contre la construction d'un cimetière musulman et d'une mosquée


Mercredi 28 Août 2013 modifié le Jeudi 29 Août 2013 - 09:30




Un maire canadien menace de démissionner en cas d'un nouveau vote contre la construction d'un cimetière musulman et d'une mosquée
Le Maire de la ville de Huntingdon, située à 90 Km au sud-ouest de Montréal, M. Stéphane Gendron a menacé de démissionner de son poste en cas d'un nouvel refus des conseillers municipaux de soutenir son projet de construction d'un cimetière pour musulmans et d'une mosquée.

Dans un ultime effort pour faire accepter son projet, M. Gendron a convoqué une nouvelle assemblée spéciale qui se tiendra samedi prochain, après que celle prévue initialement lundi soir a été annulée en raison du nombre insuffisant de conseillers qui s'est présenté.

M. Gendron a menacé également de porter plainte devant la commission des droits de la personne si les conseillers refusent de se rallier à son point de vue, se disant dégoûté par l'attitude des membres du conseil municipal.

Selon lui, les élus rejettent ledit projet de la communauté musulmane par racisme , alors qu'il permettra l'investissement d'un million de dollars dans la région. Les conseillers se font le porte-parole d'éléments racistes , a-t-il dénoncé.

"On ne parle pas de produits toxiques, on parle de gens qui ont une confession différente de nous et qui veulent avoir à Huntingdon une mosquée, un cimetière, un centre communautaire et faire du développement résidentiel" , a déclaré M. Gendron dans un communiqué.

Et M. Gendron de soutenir que les conseillers municipaux demeurent incapables d'expliquer rationnellement leur décision de refus, certains d'entre eux ayant soulevé lors de leur premier refus les soi-disant coûts liés aux nouvelles infrastructures municipales.

Cependant, le maire de la ville a confirmé avoir obtenu la promesse que tous les coûts du projet seront assumés par les investisseurs musulmans.

Mercredi 28 Août 2013 - 11:45





Nouveau commentaire :
Twitter