Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Un journaliste blessé par daesh en Turquie décède de ses blessures


Mardi 12 Avril 2016 modifié le Mardi 12 Avril 2016 - 20:31

Un journaliste syrien qui avait été grièvement blessé par balle dimanche par un membre du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans le sud de la Turquie, est décédé à l'hôpital des suites de ses blessures, ont rapporté des militants.




L'EI a revendiqué l'attaque quelques heures avant le décès du journaliste Mohammed Zaher al-Shurqat, selon l'agence Aamaq liée à l'organisation ultraradicale.

Les militants syriens Assaad al-Achi et Ibrahim al-Idelbi, tous deux résidant à Gaziantep, ont confirmé la mort du journaliste, qui avait été touché à la tête par un tireur masqué à dans la ville de Gaziantep. Il travaillait pour la chaîne Aleppo Today TV opposée à l'EI.

"C'est une menace à tous les libres penseurs qui vivent en Turquie et combattent l'extrémisme", a confié à l'AFP M. Idelbi.

Beaucoup de journalistes, activistes et figures de l'opposition syrienne qui ont fui la guerre en Syrie ont fait de Gaziantep une base pour couvrir le conflit. Mais cette ville de Turquie est devenue au fil des années une zone dangereuse.

Fin décembre, le réalisateur et opposant syrien ouvertement hostile à l'EI Naji Jerf avait été assassiné en plein coeur de Gaziantep.

Fin octobre, deux jeunes militants syriens avaient été découverts décapités dans la ville de Sanliurfa, dans le sud-est de la Turquie, des meurtres revendiqués par l'EI quelques jours plus tard.
Mardi 12 Avril 2016 - 20:30

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter