Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Un haut dirigeant palestinien demande à Madrid de prendre la "bonne position" sur les dérives des médias espagnols


Lundi 15 Novembre 2010 modifié le Lundi 15 Novembre 2010 - 09:19

M. Abderrahim Mellouh, membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), a demandé au gouvernement espagnol de prendre la "bonne position" sur les dérives des médias espagnols s'agissant du traitement des évènements de Laâyoune et de l'exploitation tendancieuse de photos d'enfants martyrs palestiniens pour déformer l'image du Maroc auprès de l'opinion publique internationale.




Un haut dirigeant palestinien demande à Madrid de prendre la "bonne position" sur les dérives des médias espagnols
M. Mellouh, qui était dimanche l'invité du bulletin d'informations de la soirée de la chaîne Medi 1 TV, a regretté les dérapages des médias espagnols, soulignant que ces procédés condamnables rappellent les agissements d'Israël pour ternir la lutte du peuple palestinien.

"Nous ne pouvons tolérer que des photos d'enfants martyrs palestiniens soient exploitées dans la couverture d'évènements dans d'autres régions du monde", a-t-il dit, précisant que cette exploitation tendancieuse porte atteinte à la cause palestinienne et à la lutte légitime du peuple palestinien pour recouvrer ses droits.

Il a ajouté que ces agissements de la presse espagnole seront examinés par les institutions palestiniennes et par l'OLP "pour protéger le sang palestinien", ajoutant que "les médias espagnols doivent s'excuser auprès du peuple palestinien et du Maroc et s'engager à ne pas récidiver".

Pour M. Mellouh, plusieurs doutes persistent sur cette utilisation frauduleuse et tendancieuse des photos de martyrs palestiniens "qui ne tend pas uniquement à ternir l'image de marque du Maroc mais donne une légitimité à la répression israélienne contre les enfants palestiniens".

Le gouvernement marocain avait dénoncé samedi la "dérive haineuse et raciste" de certains médias espagnols à l'égard du Maroc et de son intégrité territoriale.

Pour le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Khalid Naciri, les médias espagnols "nous avaient habitués de longue date, s'agissant particulièrement des questions concernant notre Sahara, à des approches partiales et des manquements extrêmement graves à la déontologie".

Le négociateur en chef palestinien, M. Saeb Erekat, avait, de son côté, dénoncé vigoureusement l'utilisation tendancieuse par l'agence officielle espagnole "EFE" d'images d'enfants palestiniens victimes de l'agression israélienne, en prétendant fallacieusement qu'il s'agit de photos provenant de Laâyoune.

"Il s'agit là d'une tentative désespérée d'exploiter la cause palestinienne et d'induire en erreur l'opinion publique internationale", avait-il déclaré à l'issue d'une rencontre à Tanger avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taib Fassi Fihri.



Lundi 15 Novembre 2010 - 07:44

MAP




Nouveau commentaire :
Twitter