Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Un chef islamiste algérien optimiste sur les chances de victoire aux législatives de mai


Lundi 30 Janvier 2012 modifié le Lundi 30 Janvier 2012 - 11:01

L'islamiste algérien Abdallah Djaballah, qui s'apprête à lancer un nouveau parti politique, a estimé que les partis islamistes remporteront la majorité aux élections législatives, prévues durant la première quinzaine de mai en Algérie.




Un chef islamiste algérien optimiste sur les chances de victoire aux législatives de mai
"Nous sommes optimistes non pas en raison de ce qui s'est passé dans les pays arabes mais au regard de ce qui s'est passé en Algérie", a déclaré M. Djaballah à la radio, en réponse une question sur la capacité des islamistes algériens à emboîter le pas à leurs confrères de Tunisie, du Maroc et d'Egypte.

"Je connais les vrais résultats des élections de 1991, des législatives de 1997 et de la présidentielle de 1999. Le peuple algérien est musulman", a-t-il précisé.

Concernant 1991, Abdallah Djaballah faisait allusion aux premières élections législatives pluralistes tenues en décembre de cette année-là qui avaient été annulées entre les deux tous alors que le Front islamique du salut (FIS, dissous) était en passe de les remporter.

Lors des législatives de 1997, l'opposition avait dénoncé une fraude massive en faveur du parti vainqueur, le Rassemblement national démocratique (RND) de l'actuel premier ministre Ahmed Ouyahia.

Enfin, lors de l'élection présidentielle d'avril 1999, l'actuel président Abdelaziz Bouteflika avait remporté le scrutin après le retrait la veille du vote de ses six adversaires, dont M. Djaballah, qui avaient dénoncé les conditions d'organisation.

Le nouveau parti de M. Djaballah, le Front pour la justice et le développement (FJD), doit tenir son congrès constitutif le 5 février après avoir été autorisé par le ministère de l'Intérieur en vertu d'une nouvelle loi sur les partis adoptée par le parlement dans le cadre de réformes menées sous l'égide de M. Bouteflika pour couper court à toute contagion du Printemps arabe en Algérie.


Lundi 30 Janvier 2012 - 10:52





Nouveau commentaire :
Twitter