Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Un avion d'EgyptAir détourné sur Chypre, des passagers libérés


Mardi 29 Mars 2016 modifié le Mardi 29 Mars 2016 - 11:16




Un pirate de l'air a détourné mardi un avion de la compagnie EgyptAir qui a atterri à Larnaca à Chypre, où la plus grande partie des passagers ont été libérés, selon des responsables chypriotes et égyptiens.

Seuls quatre étrangers dont on ignore la nationalité étaient toujours retenus en fin de matinée à bord de l'avion avec les membres d'équipage, selon EgyptAir.

Les motifs du détournement restaient inconnus. Selon la radio publique chypriote, le pirate de l'air a demandé l'asile à Chypre.

Les autorités aéroportuaires chypriotes ont annoncé la fermeture de l'aéroport international de Larnaca, situé dans le sud de l'île méditerranéenne, ajoutant que les vols avaient été déroutés vers l'aéroport de Paphos (ouest).

L'Airbus A-320, qui transportait au total 81 passagers, assurait la liaison domestique entre la ville côtière d'Alexandrie et le Caire au moment du détournement.

Le ministère égyptien de l'Aviation civile a précisé que le pilote de l'avion avait "affirmé qu'un passager assurait détenir une ceinture d'explosifs et l'a obligé à atterrir à Larnaca".

Le pirate de l'air a contacté la tour de contrôle de l'aéroport chypriote à 08H30 (05H30 GMT) et l'avion a été autorisé à atterrir à 08H50, selon la police chypriote.

L'appareil a été isolé sur le tarmac de l'aéroport, à l'écart du terminal.

Un peu plus tard, le preneur d'otages a autorisé des passagers de nationalité à descendre de l'avion. "Les négociations avec le pirate de l'air ont contribué à faire libérer tous les passagers sauf quatre étrangers et les membres de l'équipage", a indiqué la compagnie nationale égyptienne.

Une cellule de crise a été ouverte à l'aéroport tandis que le président chypriote Nicos Anastasiades s'est entretenu au téléphone avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, a indiqué son porte-parole.
Mardi 29 Mars 2016 - 10:14

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter