Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Un Mauritanien, jihadiste présumé, arrêté aux Emirats et extradé vers son pays


Jeudi 3 Mars 2016 modifié le Jeudi 3 Mars 2016 - 22:12

Un Mauritanien recherché par son pays pour "activités terroristes présumées" a été récemment arrêté aux Emirats arabes unis puis renvoyé à Nouakchott cette semaine en réponse à une demande d'extradition, ont indiqué jeudi à l'AFP des sources de sécurité mauritaniennes.




L'homme, identifié comme Mohamed Ould Israël et dont l'âge n'a pas été révélé, est considéré comme un haut responsable d'Al-Qaïda et aurait permis d'établir des liens entre cette organisation et sa branche active au Sahel, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), selon ces sources ayant toutes requis l'anonymat.

Il est arrivé cette semaine à Nouakchott, ont-elles dit, sans préciser de date.

"Ould Israël est entre nos mains grâce à nos relations de coopération en matière de lutte contre le terrorisme avec les Emirats (arabes unis) qui ont accepté de l'extrader vers la Mauritanie" cette semaine, a affirmé une des sources.

"L'homme est l'un des premiers Mauritaniens ayant intégré Al-Qaïda. Il en est même un des hauts dirigeants et le principal artisan des relations entre Aqmi et Al-Qaïda mère" fondée par Oussama Ben Laden, a ajouté la même source.

Oussama Ben Laden a été tué par les forces spéciales américaines à Abbottabad (Pakistan) en mai 2011.

Selon des sources au sein du renseignement mauritanien, Mohamed Ould Israël vient de purger une peine de dix ans en Irak pour infraction à la loi sur l'émigration. Il a été renvoyé à l'expiration de sa peine vers le Soudan, pays dont il a été refoulé pour se retrouver enfin aux Emirats arabes unis qui l'ont extradé vers la Mauritanie, à la demande des autorités mauritaniennes.

M. Ould Israël fait partie des premiers éléments recherchés par la Mauritanie pour "activités terroristes présumées".

Il aurait été cité par différents rapports des services de renseignements mauritaniens comme ayant effectué plusieurs missions auprès du Groupe salafiste pour la prédiction et le combat (GSPC, algérien), devenu Aqmi, pour préparer son adhésion à Al-Qaïda de Ben Laden. Plusieurs jihadistes présumés sont actuellement détenus dans des prisons en Mauritanie.

Beaucoup d'attaques, notamment des attentats et des enlèvements meurtriers, ont été menées par des jihadistes dans ce pays, qui les a ensuite combattus avec succès sur son territoire, selon des spécialistes.

En 2010 et 2011, avant la prise de contrôle en 2012 du nord du Mali par des groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda - chassés depuis lors par une intervention militaire internationale qui se poursuit-, l'armée mauritanienne était intervenue dans cette vaste région malienne pour détruire des bases jihadistes.
Jeudi 3 Mars 2016 - 22:11

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter