Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Un Marocain accusé en Espagne de coordonner un réseau de recrutement de l'EI


Vendredi 28 Août 2015 modifié le Vendredi 28 Août 2015 - 12:14




Un Marocain résidant en Espagne a été placé en détention provisoire jeudi par un juge, soupçonné d'avoir coordonné un réseau recrutant des jihadistes au Maroc pour le groupe Etat islamique, à destination de l'Irak et de la Syrie.

Abdeladim Achriaa, qui résidait en Espagne depuis plusieurs années, et dont un des profils Facebook fait apparaître le pseudonyme "Salami Jihadi", a été arrêté par la police espagnole mardi à San Martin de la Vega, à 30 km au sud de Madrid.

"Abdeladim coordonnait les membres d'une filière irako-syrienne de l'Etat islamique déployée dans plusieurs villes du Maroc", a écrit le juge Juan Pablo Gonzalez après avoir interrogé le suspect.

Il l'a placé en détention au motif provisoire de "terrorisme".

L'arrestation a eu lieu dans le cadre d'une opération conjointe avec la police marocaine, celle-ci ayant arrêté 13 personnes dans les villes de Fez, Casablanca, Nador, Al Hoceïma et Driouch.

Les autorités espagnoles et marocaines reprochent aux individus arrêtés de chercher des candidats au jihad pour les envoyer en Irak et en Syrie mais aussi pour perpétrer des attaques en Espagne et au Maroc.

Selon le juge Gonzalez, les suspects comptaient eux-mêmes se rendre en Irak et en Syrie pour rejoindre le groupe Etat islamique.

Il a aussi précisé que la compagne d'Abdeladim Achriaa, Hafsa Azaoum, était la fille d'un des suspects interpellés au Maroc, et que cinq de ses frères s'étaient rendus en Syrie pour combattre aux côtés de l'Etat islamique.

Cette opération intervient à peine une semaine après l'attentat déjoué dans un Thalys Amsterdam-Paris vendredi dernier, quand Ayoub El Khazzani, un jeune Marocain ayant vécu en Espagne, a fait irruption dans le train avec un fusil d'assaut kalachnikov avant d'être maîtrisé par des passagers.

Vendredi 28 Août 2015 - 12:13





Nouveau commentaire :
Twitter