Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Un Américain, qui soutient l'EI, arrêté pour un projet d'attentat contre le Capitole


Jeudi 15 Janvier 2015 modifié le Jeudi 15 Janvier 2015 - 10:50

Un homme affichant sa sympathie pour le groupe Etat islamique et soupçonné de préparer un attentat contre le Capitole à Washington a été arrêté mercredi dans l'Ohio.
Christopher Cornell, âgé de 20 ans et originaire de Cincinnati, avait effectué des recherches sur la construction de bombes artisanales, acheté une arme à feu semi-automatique et 600 cartouches et préparé un voyage à Washington pour mettre son plan à exécution, mais ses projets ont été déjoués par un informateur du FBI.
Sur son compte Twitter, il disait soutenir l'Etat islamique sous le pseudonyme de Raheel Mahrus Ubaydah.




Dans des échanges avec l'informateur du FBI via une messagerie instantanée, Christopher Cornell a expliqué qu'aucune organisation ne lui avait explicitement demandé d'agir en son nom mais ajoutait : "Nous avons déjà eu l'aval de nos frères là-bas et celui d'Anouar al Aoulaki avant son martyr, ainsi que de beaucoup d'autres".

Propagandiste et recruteur d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Aoulaki a été tué en septembre 2011 par un drone américain au Yémen. Saïd Kouachi, responsable avec son frère Chérif de la tuerie de la semaine dernière à la rédaction de Charlie Hebdo à Paris, l'a rencontré lors d'un séjour au Yémen quelques mois avant sa mort. Aqpa a revendiqué l'attentat dans un message diffusé sur Youtube.

Lors d'une rencontre en novembre avec l'informateur, Cornell a dit considérer les élus du Congrès comme des ennemis et divulgué un plan consistant à placer des bombes artisanales près du Capitole et à l'attaquer à l'arme à feu.

Le Capitole des Etats-Unis abrite le Congrès à Washington.

Christophe Cornell a été inculpé par un tribunal fédéral de l'Ohio de tentative de meurtre d'un représentant du gouvernement et de possession d'arme à feu.

Jeudi 15 Janvier 2015 - 00:48





Nouveau commentaire :
Twitter