Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Ukraine : démission du ministre de la Défense


Lundi 13 Octobre 2014 modifié le Lundi 13 Octobre 2014 - 09:28

Le président ukrainien Petro Porochenko a limogé dimanche contre toute attente son ministre de la Défense, en poste depuis seulement trois mois, accusé de défaillances dans l'Est séparatiste prorusse que les grandes puissances cherchent à pacifier après six mois de conflit meurtrier.




Cette annonce surprise intervient après celle pacifiste de Vladimir Poutine qui a ordonné samedi soir le retrait des soldats russes en "exercices" près de la frontière ukrainienne, à la veille d'une semaine d'intenses efforts diplomatiques autour du conflit ukrainien qui a provoqué la pire crise entre Moscou et les Occidentaux depuis la fin de la guerre froide.

"Le président Petro Porochenko a satisfait à la demande de démission du ministre de la Défense Valéri Gueleteï" considéré comme un de ses proches et nommé à ce poste il y a juste trois mois, a annoncé la présidence sur son site officiel.

En campagne pour les législatives anticipées du 26 octobre, M. Porochenko doit soumettre dès lundi au Parlement la candidature de son successeur et demander aux députés de l'approuver mardi.

L'influent hebdomadaire ukrainien Dzerkalo Tyjnia a reproché samedi à M. Gueleteï d'avoir pris la tête le 24 août du grand défilé militaire dans le centre de Kiev à l'occasion de l'anniversaire de l'indépendance alors qu'il avait été prévenu la veille d'une entrée massive de troupes russes en Ukraine.

Selon le journal, l'inaction de M. Gueleteï face à ces évènements a conduit au drame d'Illovaïsk, quand des forces ukrainiennes s'étaient fait piéger, avec à la clé un bain de sang.

Kiev a officiellement reconnu la mort de 108 soldats dans cette bataille qui a duré plus d'une semaine, mais selon des médias le bilan pourrait être deux fois plus élevé.

C'est après cette bataille où la Russie a également essuyé des pertes que Kiev et les séparatistes ont conclu le cessez-le-feu le 5 septembre avec la participation de Moscou.

Depuis, les combats ont baissé d'intensité, mais se poursuivent dans plusieurs poches de résistances comme l'aéroport de Donetsk, causant de lourdes pertes dans les rangs de l'armée ukrainienne et parmi les civils.

Lundi 13 Octobre 2014 - 09:11





Nouveau commentaire :
Twitter