Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Ukraine: accord "tout à fait possible" pour "dénouer le conflit" (Lavrov)


Samedi 7 Février 2015 modifié le Samedi 7 Février 2015 - 13:45




Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a estimé samedi qu'il était "tout à fait possible" de trouver un accord pour "dénouer le conflit" dans l'est de l'Ukraine, après une initiative franco-allemande en ce sens présentée vendredi à Moscou.

"Ces négociations vont continuer comme vous le savez. Nous estimons qu'il est tout à fait possible d'avoir des résultats et de tomber d'accord sur des recommandations qui permettront aux deux côtés de vraiment dénouer le conflit", a déclaré M. Lavrov à la Conférence sur la sécurité de Munich (sud de l'Allemagne).

"Il y de bonnes raisons d'être optimiste", a-t-il ajouté, se montrant beaucoup moins prudent que la chancelière allemande Angela Merkel, qui venait de déclarer qu'"il n'est pas certain que ces discussions aboutissent".

"Mais cela vaut le coup d'essayer", avait-elle ajouté, au lendemain de longues négociations avec le président russe Vladimir Poutine et avant de rencontrer le président ukrainien Petro Porochenko et le vice-président Joe Biden à Munich.

"La crise en Ukraine ne peut être réglée par la force militaire", a affirmé M. Lavrov. "Il y a de plus en plus d'appels à soutenir et fournir l'Ukraine avec des armes létales", a-t-il dit, en référence au débat à Washington sur une assistance militaire à l'Ukraine pour l'aider à renverser la situation sur le terrain.

Le président américain Barack Obama, qui y était opposé jusqu'à présent, devrait s'exprimer prochainement à ce sujet.

Cela "ne ferait qu'accélérer la tragédie", a mis en garde M. Lavrov.

D'un autre côté, M. Lavrov a demandé "des négociations directes" entre le gouvernement ukrainien et les dirigeants des républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk, ce que Kiev refuse catégoriquement.

Les Occidentaux accusent depuis le début du conflit, il y a dix mois, la Russie d'armer en sous-main les rebelles prorusses et d'envoyer des troupes pour les soutenir dans leur combat contre l'armée ukrainienne, ce que Moscou a toujours démenti.

"J'espère vraiment que les efforts des présidents de la France, de la Russie et de la chancelière allemande donneront un résultat qui sera soutenu par les parties du conflict et qui permettront de vraiment calmer la situation", a dit M. Lavrov, tout en prenant la défense des rebelles séparatistes prorusses.

"Ils vivent sur leur terre, ils se battent pour leur terre (...) leur cause est juste", a-t-il estimé.

Samedi 7 Février 2015 - 13:43

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter