Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





USA: recul sur une loi sur la liberté religieuse jugée discriminatoire


Mardi 31 Mars 2015 modifié le Mardi 31 Mars 2015 - 20:27

Le gouverneur républicain de l'Indiana (nord des Etats-Unis) a cédé mardi aux pressions émanant de tous les Etats-Unis et annoncé qu'une loi récente sur la liberté de religion serait amendée pour interdire toute discrimination, notamment contre les homosexuels.




USA: recul sur une loi sur la liberté religieuse jugée discriminatoire
La loi pour la "restauration de la liberté de religion", promulguée jeudi dans cet Etat et inspirée de textes adoptés dans 19 autres Etats, contient un article permettant à un particulier ou une entreprise d'invoquer une entrave "substantielle" à sa liberté de religion pour sa défense dans un procès.

Pour les associations de défense des droits des homosexuels, la loi offre ainsi une défense à un commerçant qui refuserait de servir des clients gays en raison de ses convictions religieuses, par exemple un fleuriste qui refuserait de travailler pour le mariage de deux femmes.

Mike Pence, gouverneur de l'Indiana, a insisté que "cette loi ne crée pas de permis de refuser un service aux couples gays et lesbiens", lors d'une conférence de presse retransmise sur les chaînes d'informations nationales du pays. Il a martelé que la loi visait à protéger l'exercice de la religion de chaque citoyen devant la justice de l'Indiana.

Mais, reconnaissant l'impact sur l'image de son Etat, il a dit être "arrivé à la conclusion qu'il serait utile d'adopter une législation cette semaine pour clarifier que cette loi ne donne pas le droit aux entreprises de refuser un service à quiconque", tout en critiquant la couverture "ridicule" des médias nationaux.

"Je hais toute discrimination", a-t-il martelé. "Personne ne devrait être harcelé ou discriminé à cause de ce qu'il est ou de la personne qu'il aime".

Les milieux des entreprises, du sport et du cinéma s'étaient émus de la loi et de nombreuses personnalités avaient engagé une campagne pour la changer, au-delà des seules associations homosexuelles et des démocrates.

Le propriétaire des Colts, l'équipe de football américain d'Indianapolis, Jim Irsay, a écrit sur Twitter lundi que son équipe avait toujours soutenu la tolérance: "TOUS les fans sont les bienvenus chez les Colts. UNE FAMILLE!".

Le groupe de rock Wilco a annulé lundi un concert prévu le 7 mai à Indianapolis. Le patron d'Apple, Tim Cook, avait exprimé son "profond mécontentement" sur Twitter. Et la puissante association sportive NCAA, qui organise les demi-finales et la finale de basket universitaire à Indianapolis samedi et lundi prochains, a dit être "particulièrement inquiète".

"Nous avons passé 30 ou 40 ans à bâtir notre réputation de grande ville pour les conventions et pour les événements sportifs", a déploré mardi le maire démocrate d'Indianapolis, Greg Ballard, sur la radio NPR. "On ne peut pas laisser (cette loi) nous blesser comme elle l'a fait".
Mardi 31 Mars 2015 - 19:59

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter