Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




USA : loin des médias, retour des corps des soldats tués en Afghanistan


Mardi 9 Août 2011 modifié le Mardi 9 Août 2011 - 20:24

Aux Etat-Unis, le retour attendu des soldats tués dans le crash d'un hélicoptère samedi dans le centre de l'Afghanistan. Mais les médias ne pourront pas couvrir l'arrivée des dépouilles. L'association des journalistes du Pentagone dénonce cette mesure exceptionnelle.




Le retour des corps des soldats tués en Afghanistan se fait loin des médias.
Le retour des corps des soldats tués en Afghanistan se fait loin des médias.
La chute de l'hélicoptère samedi à la suite d'un tir de roquette est l'incident le plus grave connu par les forces de la coalition internationale depuis 2001 et le Pentagone comme l’OTAN ont apparemment du mal à faire la clarté sur cet incident.

Pas de couverture pour le retour des 25 cercueils recouverts du drapeau américain. Et cela, parce que les corps n'ont pas encore pu être identifiés. C'est donc chaque famille qui décidera de la publicité ou non des funérailles de son soldat. Mais l'affaire est aussi dramatique qu'embarrassante.

Samedi, l'OTAN avait tout d'abord parlé d'un crash. Mais rapidement, des sources afghanes locales ont révélé que l'hélicoptère a été victime d'un tir de roquette. A bord, se trouvaient donc 30 Américains, cinq membres d'équipage et 25 membres des forces spéciales. Une source gouvernementale afghane a précisé depuis que la majorité des soldats provenaient de la "team 6", l'unité d'élite qui a mené l'opération contre Oussama Ben Laden en mai dernier.

A bord se trouvaient aussi sept soldats afghans et un interprète.

L'hélicoptère a semble-t-il été attiré dans un piège par un chef taliban local. Des soldats au sol étaient sous le feu d'une trentaine de talibans. Ils ont appelé du renfort. Le chef taliban connaissait le trajet qu'allait suivre l'hélicoptère. Il a posté des combattants qui ont abattu l'appareil.

L'OTAN ne confirme pas, ou pas encore, cette version afghane du traquenard. Mais l'incident est le plus meurtrier depuis le début du conflit. Deux semaines après que l'armée afghane ait commencé à prendre en charge elle même la sécurité.




Mardi 9 Août 2011 - 20:20

F. Nice, RTBF.BE




Nouveau commentaire :
Twitter