Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





UMA : les ministres des AE du Dialogue 5+5 pour une redynamisation de l'espace maghrébin


Mercredi 7 Octobre 2015 modifié le Jeudi 8 Octobre 2015 - 07:33

Les ministres des Affaires étrangères du Dialogue en Méditerranée occidentale 5+5 ont appelé à une redynamisation de l'espace maghrébin à travers des solutions régionales réfléchies et des approches innovantes en vue de relever les défis qui confrontent la région.




Dans la Déclaration de Tanger sanctionnant, mercredi dans la ville du Détroit, les travaux de la 12ème réunion du Dialogue 5+5, coprésidée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar et son homologue portugais, Rui Machete, les ministres ont, à cet égard, souligné l'importance de l'intégration maghrébine en vue de l'établissement d'un espace économique, consacrant la libre circulation des personnes, des marchandises et des investissements.

Il se sont, dans ce cadre, engagés à soutenir l'Union du Maghreb Arabe (UMA) afin qu'elle puisse jouer le rôle qui lui incombe politiquement, économiquement et socialement.

Par ailleurs, les ministres se sont également engagés à collaborer étroitement avec et au sein de l'Union européenne (UE) pour identifier les meilleures pistes en vue de garantir un meilleur positionnement du voisinage méridional de l'UE dans cette nouvelle configuration.

Saluant la consultation initiée par l'UE pour la révision de la PEV et des recommandations issues de la réunion ministérielle informelle tenue à Barcelone, le 13 avril 2015 avec les partenaires du Sud, les ministres des AE ont convenu d'examiner les moyens de faire bénéficier le Dialogue 5+5 des ressorts nécessaires permettant l'opérationnalisation des plans d'actions et programmes arrêtés dans ce cadre.

Soucieux d'encourager le processus d'intégration maghrébine, ils ont réitéré l'importance de renforcer la coopération de l'UE avec les pays du Sud de la Méditerranée Occidentale, dans le cadre de la stratégie de l'UE pour le Maghreb et ce, par des programmes de coopération bilatérale, multilatérale et non-gouvernementale.

Pour ce qui est de l'Union pour la Méditerranée (UpM), les ministres des Affaires étrangères du Dialogue 5+5 ont salué le rôle moteur de cette Union, unique enceinte de coopération rassemblant l'ensemble des pays méditerranéens, en tant que plateforme de dialogue et de partenariat, qui, sous l'impulsion de son secrétaire général, a su devenir une véritable "agence de projets" dont le but est de favoriser le potentiel d'intégration régionale et la cohésion des pays Euro-méditerranéens.

Ils ont rappelé à cet égard l'importance que le Secrétariat de l'UpM continue de promouvoir des projets concrets et structurants comportant des retombées positives pour les populations, la croissance et le développement économique et social des pays membres.

Les ministres des AE se sont accordés à conférer à l'UpM un rôle renforcé dans la future configuration de la PEV, à travers un soutien accru de l'UE aux projets labellisés, plaidant pour le renforcement des synergies et de l'esprit de complémentarité qui existent entre l'UpM et les différents processus de coopération régionale, en particulier, le Dialogue en Méditerranée Occidentale 5+5, l'Assemblée Parlementaire de l'Union pour la Méditerranée (AP-UpM), l'Assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne (ARLEM) et la Fondation Anna Lindh.
Mercredi 7 Octobre 2015 - 21:20





Nouveau commentaire :
Twitter