Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr




UA: retour sur un triomphe marocain


Mercredi 1 Février 2017 modifié le Vendredi 3 Février 2017 - 17:05

Malgré tous les coups tordus possibles et inimaginables d’une minorité de pays africains, l’Algérie et l’Afrique du Sud à la tête des hostilités, la réintégration le mardi 31 janvier du Royaume du Maroc au sein de l’Union africaine a été une victoire totale et absolue. Les adversaires, héritiers d’une idéologie dépassée et périmée, ont remballé leurs armes et leurs arguments fallacieux à leur grand désespoir face au soutien massif dont a bénéficié le Maroc.

Par Hasna Daoudi




UA: retour sur un triomphe marocain
La logique a parlé et l’histoire aussi. Feu Mohammed V, le grand-père du roi Mohammed, était l’un des pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine, prédécesseur de l’UA.

"Il est beau, le jour où l’on rentre chez soi, après une trop longue absence. Vous m’avez tous manqué", c’est par ces mots forts que le roi Mohammed VI introduit son discours historique devant le 28ème Sommet de l’UA.

Emu de retrouver sa grande famille africaine, le roi enchaîne : "Il est beau, le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé ! L’Afrique est Mon Continent, et Ma maison. Je rentre enfin chez Moi, et vous retrouve avec bonheur. Vous m’avez tous manqué".

Jusqu’au bout, une poignée de pays a cherché à torpiller cette réintégration. Le débat du 30 janvier était houleux et tendu. Mais de nombreux chefs d’Etat africains sont montés au créneau pour défendre la place naturelle du Maroc au sein de l’UA, dont le président guinéen, fraîchement élu président de l’Union africaine, Alpha Condé, le président du Ghana, du Rwanda, du Sénégal, du Gabon …Et bien d’autres. Plus de 39 pays sur 54 ont massivement soutenu ce retour naturel. Témoignage éloquent des liens forts qui unissent le Royaume à l’Afrique.

Engagé très fermement en Afrique et pour l’Afrique, le roi Mohammed VI revendique haut et fort son africanité. 46 visites royales dans plus de 25 pays africains et près de 1000 accords conclus témoignent de cet engagement franc et sincère.

Des projets stratégiques d’envergure ont été mis en place lors des ses visites notamment dans les domaines de l’énergie et de la sécurité alimentaire.

« J’ai eu le plaisir d’initier le projet de Gazoduc Africain Atlantique, avec mon frère son Excellence Monsieur Muhammadu Buhari, Président de la République Fédérale du Nigéria", a-t-il rappelé, avant de souligner que "ce projet permettra naturellement l’acheminement du gaz des pays producteurs vers l’Europe. Mais, au-delà, il bénéficiera à toute l’Afrique de l’Ouest" et contribuera à "structurer un marché régional de l’électricité, et constituera une source substantielle d’énergie au service du développement industriel, de l’amélioration de la compétitivité économique et de l’accélération du développement social".

Quant à la question cruciale de la sécurité alimentaire en Afrique, le roi a rappelé l’Initiative marocaine pour l'Adaptation de l’Agriculture Africaine au changement climatique, dite +Initiative Triple A+, adoubée par une trentaine de pays africains lors de la COP 22 à Marrakech.
Cette initiative est une "une réponse innovante et extrêmement concrète" aux défis communs posés par les changements climatiques.

Ce grand retour du Maroc, fruit d’une intense action diplomatique du roi Mohammed VI, est accompagné d’une vision qui met au centre la prospérité et le bien-être du citoyen africain et la promotion d’une coopération Sud-Sud comme l’a expliqué le souverain : "Ma vision de la coopération Sud – Sud est claire et constante : Mon pays partage ce qu’il a, sans ostentation. Dans le cadre d’une collaboration éclairée, le Maroc, acteur économique de premier plan en Afrique, deviendra un moteur de l’expansion commune".

A ceux qui combattent le Maroc pour un pseudo-leadership quitte à soutenir un "Etat" fantoche, abrité par l’Algérie, le roi Mohammed VI a eu cette formule claire et nette : "C’est à l’Afrique que le Royaume cherche à donner le leadership".

Mercredi 1 Février 2017 - 19:07





Nouveau commentaire :
Twitter