Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Turquie: Erdogan appelle au renouvellement de l'AKP en vue des élections de 2019


Lundi 14 Août 2017 modifié le Mardi 15 Août 2017 - 09:56

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé lundi soir à un "changement profond" et au renouvellement de son parti AKP en vue des élections de 2019, lors d'un discours pour le 16e anniversaire de sa formation.




Turquie: Erdogan appelle au renouvellement de l'AKP en vue des élections de 2019
Le Parti de la Justice et du Développement (AKP, islamo-conservateur), cofondé par M. Erdogan en 2001, est au pouvoir depuis 2002 et n'a pas perdu une seule élection depuis.

"Cette fois-ci, nous allons avoir besoin d'un changement bien plus profond" que ceux qui ont été opérés au fil des années, a déclaré le président turc devant une foule réunie près d'Ankara et qui ne l'interrompait que pour scander son nom.

M. Erdogan a multiplié les interventions en ce sens ces derniers jours, alors qu'il a clairement engagé la campagne pour les élections, d'abord locales au printemps 2019, puis législatives et présidentielle en novembre de la même année.

Il n'a remporté le référendum du 16 avril sur l'extension de ses pouvoirs qu'à une très courte majorité, de 51,4%, et en partie grâce à une alliance avec le parti nationaliste MHP.

"Bien sûr que nous allons poursuivre notre route avec nos amis qui ont été couronnés de succès", a-t-il tempéré. Mais il a appelé ceux qui ressentent "de la fatigue et de la lassitude" à "passer le relais".

Le président turc a affirmé que le processus de renouvellement avait déjà commencé au niveau local et se terminerait en février.

La plupart des changements inscrits dans la réforme constitutionnelle adoptée en avril n'entreront en vigueur qu'après les élections de novembre 2019, qui sont donc lourdes d'enjeux.

Cette réforme, décriée par l'opposition qui y voit une dérive autoritaire, prévoit notamment la suppression du poste de Premier ministre et le transfert de l'ensemble du pouvoir exécutif au président. Elle permet également en théorie à M. Erdogan de rester au pouvoir au moins jusqu'en 2029.

AFP

Lundi 14 Août 2017 - 23:23





Nouveau commentaire :
Twitter