Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Tunisie: report du procès de 77 suspects d'une attaque contre l'armée


Lundi 6 Avril 2015 modifié le Lundi 6 Avril 2015 - 19:24

Le procès en Tunisie de 77 personnes, pour la plupart en fuite, jugées pour leur implication présumée dans une attaque jihadiste sanglante contre l'armée a été reporté au 18 mai, la défense ayant demandé lundi du temps pour se préparer.




Seules six des personnes poursuivies sont en détention, selon le Parquet. 70 autres, dont une cinquantaine d'Algériens, sont jugées par contumace tandis qu'une comparaît libre.

"Le procès a été reporté au 18 mai pour qu'il y ait audience avec des plaidoiries", a déclaré l'avocat de quatre des accusés, Rafik Ghak.

Parmi les accusés en fuite figure Seif Allah Ben Hassine, dit Abou Iyadh, un chef jihadiste tunisien et vétéran de l'Afghanistan qui aurait fui, selon Tunis, en Libye voisine.

Tous sont poursuivis pour leur rôle dans une embuscade le 29 juillet 2013 attribuée à la mouvance jihadiste armée et qui a coûté la vie à huit militaires sur le mont Chaambi, dans le centre-ouest de la Tunisie, à la frontière avec l'Algérie.

Les accusés sont jugés sur la base de la législation "antiterroriste" et du code pénal, et risquent de peines pouvant aller jusqu'à la peine capitale même si celle-ci n'est plus appliquée en Tunisie.

Pour la défense, les rares accusés à comparaître ne sont que des complices de faible importance qui ne réalisaient pas être en lien avec un groupe armé, qui depuis décembre 2012 est responsable de dizaines de morts dans les rangs de l'armée et de la police.

"Les (personnes détenues) dans cette affaire (...) sont quasi-inconnues. Elles ont été piégées et ne réalisaient pas l'ampleur de l'opération et l'ampleur du crime", a assuré Me Ghak.

La Tunisie fait face depuis la révolution de janvier 2011 à l'essor d'une mouvance jihadiste armée qui a fait des dizaines de morts dans les rangs des forces de l'ordre. Pour la première fois, des touristes ont aussi été visés le 18 mars avec l'attaque du musée du Bardo de Tunis qui a coûté la vie à 21 étrangers et un policier.
Lundi 6 Avril 2015 - 18:58

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter