Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Tunisie : le parquet enquête sur des accusations de corruption contre le chef de la diplomatie tunisienne


Jeudi 3 Janvier 2013 modifié le Samedi 5 Janvier 2013 - 23:45




Tunisie : le parquet enquête sur des accusations de corruption contre le chef de la diplomatie tunisienne
Le parquet a ouvert mercredi une enquête pour présomption de corruption et de malversation après la publication de documents accusant le ministre des Affaires étrangères, Rafik Abdessalem, membre du parti islamiste Ennahda au pouvoir, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

"Le parquet a ordonné une enquête pour vérifier ces accusations en application de l'article 31 du code pénal", a déclaré à l'AFP Fadhel Saïhi, conseiller du ministre de la Justice.

L'enquête a été ouverte à la suite de "révélations" d'une bloggueuse, Ofla Riahi, accusant fin décembre le ministre des Affaires étrangères d'avoir encaissé directement un million de dollars offerts par le gouvernement chinois, sans passer par la trésorerie de l'Etat.

Elle a par ailleurs publié des factures attestant de frais de séjour indus dans un grand hô tel de Tunis au nom du chef de la diplomatie tunisienne, qui était, selon elle, accompagné d'une femme dont l'identité n'a pas été révélée.

Ces accusations largement relayées par les réseaux sociaux ont provoqué un scandale.

Olfa Riahi a mis en demeure le gouvernement d'enquêter sur ses "révélations" avant le 7 janvier, menaçant dans le cas contraire de saisir elle-même la justice.

Mercredi, le secrétaire d'Etat aux Finances Slim Besbes a indiqué que le don chinois avait fait l'objet d'une correspondance avec le ministre des Affaires étrangères mais que ce dernier ne l'avait pas reversé dans les caisses de l'Etat.

Le chef de la diplomatie tunisienne a porté plainte, à son tour, contre la bloggueuse pour "informations infondées destinées à lui porter atteinte ainsi qu'aux institutions de l'Etat", a indiqué son avocat Fethi Laayouni.

Une ONG indépendante, l'Association tunisienne pour la transparence financière, a de son cô té demandé mercredi l'ouverture d'une enquête au sujet de la transaction financière qualifiée de "secrète" entre le gouvernement chinois et le ministre tunisien des Affaires étrangères.

Jeudi 3 Janvier 2013 - 00:41

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter