Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Tunisie: le général Ammar, chef de l'armée, quitte abruptement ses fonctions


Mardi 25 Juin 2013 modifié le Mardi 25 Juin 2013 - 20:08




Tunisie: le général Ammar, chef de l'armée, quitte abruptement ses fonctions
Le chef d'état-major interarmes tunisien, le général Rachid Ammar, a abruptement annoncé lundi soir qu'il quittait ses fonctions, sur fond de montée des tensions politiques dans le pays.

"J'ai demandé à bénéficier de mon droit à la retraite, ayant atteint l'âge limite (...). Je l'ai demandé samedi au président et il a accepté mon départ", a déclaré le général Ammar, âgé de 65 ans, dans une émission de télévision en direct.

Le départ du général Ammar à la retraite se produit à un moment délicat pour la Tunisie, où les tensions montent entre le gouvernement et les salafistes. L'armée a d'autre part récemment pourchassé des dizaines d'activistes liés à Al Qaïda près de la frontière avec l'Algérie.

Les militants tunisiens pro-démocratie ont initialement salué le rôle de l'armée dans le soulèvement qui a renversé le président Ben Ali au début 2011 et qui a inspiré les autres révoltes de ce que l'on a appelé le "printemps arabe".

Le soutien de l'opinion publique à l'armée tunisienne s'est cependant effrité après l'extradition l'an dernier de celui qui avait été le Premier ministre de Mouammar Kadhafi, Baghadi al Mahmoudi, vers la Libye. Le général Ammar a été accusé d'avoir joué un rôle dans cette extradition, laquelle a provoqué une crise politique en Tunisie, Mahmoudi n'étant pas assuré de bénéficier d'un procès équitable dans son pays.

Mardi 25 Juin 2013 - 16:22





Nouveau commentaire :
Twitter