Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Tunisie: la cellule de Mnihla projetait des attaques à Tunis


Jeudi 12 Mai 2016 modifié le Jeudi 12 Mai 2016 - 23:44

La cellule démantelée dans la localité de Mnihla, proche de Tunis, projetait des attaques contre "des sites névralgiques et sensibles" dans la capitale et d’autres régions, indique, jeudi, le ministère tunisien de l’Intérieur.




Les membres de la cellule, sous surveillance depuis quatre mois, "étaient sur le point de se regrouper dans la capitale Tunis", avec "le dessein de perpétrer des actes terroristes" en utilisant des engins explosifs ou à travers des attentats-suicide, explique le ministère dans un communiqué sur les circonstances et le bilan des opérations sécuritaires de mercredi.

Ils comptaient se procurer des armes "en Libye et dans les zones montagneuses où se sont retranchés les groupes terroristes", ajoute-t-on, notant que des locaux et des cadres sécuritaires étaient également parmi les cibles de cette cellule.

L’opération de Mniha a été sanctionnée par l’élimination de deux hommes armés et l’arrestation, jusque-là, de 37 présumés terroristes sur l’ensemble du territoire national, dont certains seraient impliqués dans l’attaque d’ampleur contre la ville de Ben Guerdane, en mars dernier et les attentats commis en 2015 contre le musée du Bardo, l’hôtel de Sousse et le bus de la garde présidentielle.

Le communiqué fait le lien entre l’opération de Mnihla et celle menée, le même jour, à Tataouine, en ce sens que des prévenus ont révélé le repaire de deux de leurs complices dans cette ville de l’extrême sud du pays, non loin de la frontière libyenne.

Alors que l’un des deux recherchés a été abattu, le deuxième est parvenue à se faire exploser dans une patrouille de la garde nationale (gendarmerie), causant la mort de quatre gendarmes.

Depuis la vague d'attaques terroristes qui a frappé le pays à partir du printemps 2015, les autorités tunisiennes ont multiplié les opérations préventives contre les milieux extrémistes, donnant lieu au démantèlement de nombreuses cellules dormantes et à l'arrestation de centaines d'individu pour appartenance à une organisation terroriste.

En mars dernier, les forces armées et les services de sécurité ont déjoué un plan terroriste de grande envergure visant à proclamer "un émirat daechite" dans la région de Ben Guerdane, à la frontière libyenne.
Jeudi 12 Mai 2016 - 23:43





Nouveau commentaire :
Twitter