Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Tunisie : Un jeune homme se suicide par électrocution dans la région de Sidi Bouzid.


Mardi 11 Janvier 2011 modifié le Mercredi 12 Janvier 2011 - 11:36




Tunisie : Un jeune homme se suicide par électrocution dans la région de Sidi Bouzid.
En proie à une révolte des plus violentes contre le chômage et les injustices sociales, la région de Sidi Bouzid, dans le centre-ouest tunisien, vient de déplorer son cinquième suicide depuis le 17 décembre dernier, selon le journal El Watan.

Lundi soir, Allaa Hidouri, 23 ans, diplômé de l'université et sans emploi, a grimpé sur un pylône électrique pour se donner la mort en s'accrochant aux câbles à haute tension. Originaire du village d'El Omrane, près de Sidi Bouzid, Allaa Hidouri "avait été blessé par balle à la jambe dans les affrontements qui ont fait un tué et plusieurs blessés le 24 décembre à Menzel Bouazaine".

Quatre autres civils ont été tués lundi dans des affrontements avec la police à Kasserine, dans le centre-ouest de la Tunisie, a annoncé mardi le ministère tunisien de l'Intérieur. Cela porterait donc à 18 le nombre de morts en Tunisie depuis trois jours, selon le bilan officiel du gouvernement.

De leur côté les associations des Droits de l'homme ont livré des chiffres plus élevés: la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) a comptabilise 35 victimes dans tout le pays et une source syndicale a estimé qu'il y a eu au moins 50 morts depuis samedi dans la seule ville de Kasserine
Mardi 11 Janvier 2011 - 21:00

Atlasinfo.fr





1.Posté par Malki Houda le 12/01/2011 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sans richesse naturelle, la Tunisie a misé sur l’intelligence et la créativité de ses femmes et de ses hommes.
La Tunisie a investi ses quelques économies dans la construction d’écoles, d’universités et de centres de recherche.

Le pays est passé en quelques années de 12 000 à 360 000 étudiants. Je rappelle que l’éducation en Tunisie est gratuite et que malgré quelques manifestations de malaise des jeunes face au chômage, le pays maintient le cap en construisant plus d’universités et de centre de compétence
La Tunisie est devenue une usine à compétences et ingénieurs avec cette année par exemple 80 000 diplômés.

Fortement liée avec l’économie européenne, la Tunisie est touchée de plein fouet par la crise économique mondiale. Le chômage est bien réel et touche 22 % des diplômés.
Cela dit, il faut préciser que dans des secteurs comme l’informatique ou l’ingénierie aéronautique ou encore l’automobile, le chômage n’existe pas.


Oui aujourd’hui il y a bien sûr un malaise mais qui se concentre sur seulement 1 ou 2 villes. Le Président Ben Ali en a pris acte et a pris des engagements pour la création de 300 000 emplois. Sincèrement je crois beaucoup en son plan. D’autant que parallèlement, nombreux sont les européens qui investissent et créent des entreprises dans les hautes technologies en Tunisie.

Nouveau commentaire :
Twitter