Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Tunisie: "Nous n'avons d'autre choix que de réussir (PM Yousef Chahed)


Mercredi 3 Août 2016 modifié le Mercredi 3 Août 2016 - 16:24




La Tunisie "n'a plus d'autre choix que de réussir" pour surmonter sa crise actuelle, a assuré, mercredi, le Premier ministre désigné Yousef Chahed, qui vient juste d'être chargé de former un gouvernement d'union nationale.

"Nous n'avons d'autre solution que de réussir pour le bien du pays", qui est confronté à "une situation difficile", a insisté M. Chahed, dans une déclaration à la presse au palais présidentiel de Carthage.

Tout en promettant "transparence" sur la réalité financière et économique du pays, le jeune ministre des Affaires locales, 40 ans, a sollicité "le soutien de tous à son gouvernement dans sa mission", renvoyant politiciens et médias "à leurs responsabilités en cette conjoncture délicate".

Il a appelé les jeunes, les plus exposés au problème du chômage touchant plus de 15 pc de la population active, "à ne pas perdre espoir dans un avenir meilleur".

Sur les dossiers prioritaires de son équipe, il a fait siens les cinq axes de la feuille de route des parties engagées dans le processus de formation du gouvernement d'union, à savoir la lutte antiterroriste, la guerre à la corruption, l'accélération du rythme de croissance, le maintien des équilibres financiers et, enfin, la question de la propreté et de l'environnement.

Le prochain gouvernement sera "un cabinet politique et de compétences nationales, loin des quotas" partisans, a-t-il affirmé, s'engageant à réserver une place de choix aux jeunes et aux femmes dans son équipe.

Youssef Chahed, figure montante du parti de Nidaa Tounès, a été reçu, dans la matinée, par le président Béji Caid Essebsi, qui l’a "officiellement" chargé de la conduite des consultations en vue de la constitution d’un nouveau cabinet.

Ce technocrate reconverti dans la politique a fait sa première entrée au gouvernement en tant que secrétaire d'Etat à la pêche, en février 2015, avant de devenir ministre des Affaires locales suite au remaniement de janvier 2016, sous la houlette du Premier ministre démissionnaire Habib Essid.

Samedi dernier, l’Assemblée des représentants du peuple (ARP, Parlement) a voté, à une écrasante majorité, pour le retrait de confiance au gouvernement Essid, qui refusait de présenter sa démission.

Yousef Chahed dispose d’un délai d’un mois pour présenter la liste de son équipe au chef de l’Etat, qui, en cas d’échec des consultations, pourrait lui accorder un mois supplémentaire pour parvenir à un compromis sur la composition de son cabinet.

Neuf partis et trois organisations nationales, essentiellement la puissante centrale de l’UGTT et le patronat, ont adhéré à l’initiative du chef de l’Etat favorable à la mise en place d'un gouvernement jouissant du consensus le plus large, dans le but de mener les réformes qui s’imposent face à la crise multidimensionnelle que traverse le pays.


Atlasinfo avec MAP
Mercredi 3 Août 2016 - 16:10





Nouveau commentaire :
Twitter