Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Tunisie : Moncef Marzouki élu président de la République


Lundi 12 Décembre 2011 modifié le Lundi 12 Décembre 2011 - 22:02




Tunisie : Moncef Marzouki élu président de la République
Moncef Marzouki, militant des droits de l'Homme et président du parti du Congrès Pour la République (CPR), a été élu lundi soir par l'Assemblée constituante président de la République tunisienne pour une période transitoire.

Moncef Marzouk a été élu au vote secret par 153 voix pour, 3 contre, 2 abstentions et 44 votes blancs sur un total de 202 votants sur les 217 membres de la constituante. Il succède à Fouad Mebazzaâ qui a occupé cette haute fonction au lendemain de la chute en janvier dernier du régime Ben Ali.

«J'ai le formidable honneur de devenir premier président de la première République libre du monde arabe», a déclaré l'heureux élu. «La présidence pour moi est un nouveau départ, un nouveau métier, des compétences à acquérir, un grand défi», a ajouté Moncef Marzouki, dédiant sa première pensée aux martyrs de la révolution.

Né le 7 juillet 1945 à Grombalia, à 40 km au sud-est de Tunis, M. Marzouki est médecin de formation, spécialiste en neurologie et santé publique. Docteur en médecine de l'université de Strasbourg en 1973, il a été professeur de médecine à l'Université de Sousse (sud-est) de 1981 à 2000.

Très engagé en faveur des droits de l'homme, il entre en 1980 à la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH), dont il deviendra président neuf ans plus tard, avant d'en être exclu en 1994, lorsque les partisans de Ben Ali reprennent le contrô le de l'organisation.

Il présente une candidature de témoignage à la présidentielle de 1994, avant d'être emprisonné, privé de passeport. Après la création du CPR, il est contraint à l'exil et se réfugie en France, où il poursuit le combat contre le régime de Ben Ali. Il ne reviendra en Tunisie qu'après la révolution.

Sa première mission sera de désigner le chef du gouvernement, qui devrait être l'islamiste Hamadi Jebali. Celui-ci devra former son équipe et la soumettre à l'approbation de l'Assemblée d'ici la fin de la semaine, selon la presse tunisienne.

Lundi 12 Décembre 2011 - 19:08

Atlasinfo avec agences





1.Posté par Salim BENALI le 15/12/2011 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo aux tunisiens qui sont enfin sur kle chemin de la démovratie..... malgré le défi d'en'nahda de ne pas être le mouvemlent islamique du double language...... nous l'espèrons..... j'espère aussi que les rapports égalitaires entre le Président de la République et le Premier ministre seeront respecteés par le premier ministre et on pourra dire à ce moment là.... oui le mouvement islamique à digéré la démocratie..... pour que nous puissions vivre apaisé et serein.... pour l'avenir....
et que cela serve de leçon aux algériens.....(dont je suis)....

Nouveau commentaire :
Twitter