Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Tunisie : Les islamistes passent à l’attaque


Dimanche 9 Octobre 2011 modifié le Dimanche 9 Octobre 2011 - 20:52

A deux semaines des élections de l’Assemblée Constituante, les ilamistes tunisiens multiplient les manifestations et les actions violentes pour faire parler d’eux.




Tunisie : Les islamistes passent à l’attaque
Hier, un groupe d’environ deux cents islamistes envahissait la faculté des lettres de Sousse. But de l’opération : protester contre le refus de la direction d’inscrire une étudiante qui portait le voile intégral. Ce matin, c’est une chaîne de télévision privée que les salafistes de Tunis ont décidé de prendre pour cible. Son crime : avoir diffusé le film "Persepolis" de Marjane Satrapi, dans lequel la réalisatrice raconte son enfance en Iran après la révolution islamique. La police est parvenue in extremis à stopper les militants avant qu’ils n’attaquent les locaux de la chaîne.

Quelques heures plus tard, une nouvelle manifestation était organisée dans la capitale pour protester contre l’interdiction du niqab à l’université. Attaquées par plusieurs centaines d’islamistes armés de pierres, de couteaux et de bâtons, les forces de l’ordre ont dû envoyer du gaz lacrymogène pour disperser le cortège.

Ces évènements interviennent deux semaines avant l’élection de l’Assemblée Constituante, où le parti islamiste Ennahda est donné grand favori. Un mouvement interdit sous Ben Ali, qui se définit comme le représentant d’un islamisme modéré et condamne les violences perpétrées ces derniers jours par les groupuscules salafistes.

L’inquiétude grandit pourtant dans le camps des tunisiens laïques, qui estiment que les valeurs libérales et modernes de leur société sont menacées. Le directeur de la chaîne visée ce matin a condamné la violence qui accompagne désormais les revendications des islamistes : "Nous sommes habitués aux menaces mais ce qui est grave c’est que cette fois-ci ils sont passés aux actes. On n’a pas chassé une dictature pour revenir à une autre".

Dimanche 9 Octobre 2011 - 20:35

(Avec agences)





1.Posté par abh le 10/10/2011 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
e parti Ennahda a beau se démarquer à chacun de ces évènements, qui ne reflètent en rien la ligne du parti, les autres partis utilisent cette confusion dans l'esprit de beaucoup de gens afin de discréditer Ennahda. Cette méthode, bien que malhonnête, porte ses fruits et une partie des supports d'Ennahda, craignant un double language de celle-ci, se tourne vers d'autres partis.
Aujourd'hui la Tunisie est réellement libre, et le danger islamiste tant agité par le passé n'existe pas plus qu'avant, si ce n'est cette très minoritaire frange qui n'aura aucun poids politique dans la future Tunisie et qui est donc vouée à la page des faits divers.
http://www.lepost.fr/article/2011/10/10/2610217_la-tunisie-des-voiles-et-des-barbes.html

Nouveau commentaire :
Twitter