Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Tunisie: 200 millions de dollars pour un système de surveillance électronique des frontières avec la Libye


Samedi 9 Septembre 2017 modifié le Dimanche 10 Septembre 2017 - 08:46

Un budget de 200 millions de dollars a été consacré pour la mise en place d'un système de surveillance électronique sur les frontières tunisiennes terrestres avec la Libye, a annoncé le ministre tunisien de la Défense, Farhat Horchani.




Tunisie: 200 millions de dollars pour un système de surveillance électronique des frontières avec la Libye
La mise en place de ce système de contrôle des frontières sud-est entre les régions Larzet et Borj El Khadhra (gouvernorat de Tataouine), qui devra entrer en service en juin 2018, est financé et exécuté par les Etats-Unis et l'Allemagne, a précisé le responsable cité par les médias tunisiens.

Il a fait savoir que la partie américaine a contribué à la réalisation de la première tranche de ce projet de surveillance électronique qui s'étend de Ras Jédir à Dhehiba et dont la réalisation a démarré en février dernier, ajoutant que l'Allemagne s'est engagée, de son côté, à réaliser la deuxième partie, de Lazret à Borj El Khadhra. Il a rappelé dans ce sens la contribution des Etats unis et de l'Allemagne pour développer les capacités opérationnelles des forces armées tunisiennes par les équipements, les formations et les échanges d'expertises et en assurant la coordination en matière de renseignements dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

"La Tunisie fait face à des menaces d'un nouvel ordre au regard de la situation sécuritaire en Libye et de ses graves répercussions sur la région du Maghreb et de la Méditerranée ainsi que sur toute la région arabe", a-t-il fait observer. Le responsable militaire a relevé que son pays compte aussi bien sur ses propres moyens et capacités pour faire face à ces nouvelles menaces que sur la coopération avec les pays amis".

"Le terrorisme constitue une menace pour nous tous", a-t-il insisté.

Le trafic illicite sur les frontières tuniso-libyennes d'une longueur de 500 km, essentiellement désertique, coûte 266 millions d'euros de perte par an au budget de l’Etat tunisien.
Samedi 9 Septembre 2017 - 18:31





Nouveau commentaire :
Twitter