Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Tunis : la police tire des gaz lacrymogènes


Lundi 15 Août 2011 modifié le Mardi 16 Août 2011 - 04:53

La police tunisienne a tiré lundi des gaz lacrymogènes pour disperser une manifestation dans le centre de Tunis. Des colonnes de fumée s'élevaient de la place Ibn Khaldoun, située devant la cathédrale jusqu'à la porte de France, à l'entrée de la Médina. Les premiers manifestants s'étaient rassemblés en fin de matinée dans le coeur de la capitale.




Tunis : la police tire des gaz lacrymogènes
Aux cris de "Nouvelle révolution", "Le peuple veut la chute du système", des centaines de manifestants ont tenté de rejoindre, en fin de matinée, le ministère de l’Intérieur à Tunis. Ils en ont été empêchés par les unités anti-émeutes appuyées par une dizaine de blindés.

Repoussés aux abords de la Médina, les jeunes manifestants ont affronté les forces de l’ordre qui ont riposté à coups de matraques et de gaz lacrymogènes.

Ces incidents ont éclaté alors qu’une marche pacifique se déroulait à l’appel du syndicat UGTT. Les quelque 2.000 manifestants encadrés par la police scandaient des slogans hostiles au pouvoir : "Purge des magistrats et avocats corrompus", "Tunisie libre, les voleurs dehors".

Une autre manifestation a rassemblé un millier de personnes à Sfax, à 250 km au sud de la capitale, pour demander la démission du gouvernement.

Alors que l’Egypte juge Moubarak et son clan, le peuple tunisien s’impatiente : le pays qui a insufflé le "Printemps arabe" en janvier dernier, n’a pas encore condamné les symboles de la dictature. Le gouvernement de transition de Béji Caïd Essebsi est jugé trop laxiste envers les anciens caciques du régime Ben Ali.

Lundi 15 Août 2011 - 13:51





Nouveau commentaire :
Twitter