Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Trump : le HCR inquiet pour l'accueil des réfugiés syriens aux USA


Mardi 8 Décembre 2015 modifié le Mardi 8 Décembre 2015 - 14:59




Certaines propositions avancées pendant la campagne pour la présidentielle américaine font peser une menace sur un programme clé d'installation aux Etats Unis de réfugiés syriens, ont estimé mardi les Nations unies après l'appel de Donald Trump à interdire l'entrée des musulmans dans son pays.

"Nous sommes préoccupés par la rhétorique utilisée dans la campagne électorale qui fait peser un risque sur un important programme de réinstallation", a déclaré mardi à Genève devant les journalistes Melissa Fleming, porte-parole du Haut Commissariat aux réfugiés des Nations unies. Elle a rappelé que le HCR avait un "important programme de réinstallation aux Etats-Unis qui inclut des réfugiés syriens".

Elle a également fait référence aux appels de plusieurs gouverneurs d'Etats américains à une pause dans la réinstallation de réfugiés syriens après les attentats de novembre à Paris. "Le gouvernement Obama est ferme sur ce programme (...) ce serait une honte s'il devait s'interrompre", a dit Mme Fleming.

Le milliardaire américain Donald Trump, en tête des sondages pour les primaires républicaines en vue de l'élection présidentielle de 2016, a appelé lundi à fermer aux musulmans les frontières des Etats-Unis.

Déjà en novembre après les attentats de Paris, Donald Trump avait appelé -comme le reste de son parti- au rejet des réfugiés syriens. Il avait aussi approuvé l'idée de forcer les musulmans à se déclarer sur un registre afin d'être surveillés, déclenchant un premier malaise dans son camp.

Les Etats-Unis accueillent chaque année plus de réfugiés pour une installation permanente que n'importe quel autre pays, environ 100.000 personnes, a souligné la porte-parole du HCR.

Ces programmes de réinstallation sont destinés aux "plus vulnérables, les victimes des guerres que le monde est incapable d'arrêter", a-t-elle dit.


Mardi 8 Décembre 2015 - 14:58

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter