Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Trois à 20 ans de prison ferme à l'encontre de 20 membres du "Mouvement des moudjahidines au Maroc" pour terrorisme


Vendredi 26 Juillet 2013 modifié le Vendredi 26 Juillet 2013 - 10:43

La chambre criminelle (1er degré) chargée des affaires de terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel de Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de 3 à 20 ans de prison ferme à l'encontre de 20 membres de la cellule connue sous le nom "Mouvement des moudjahidines au Maroc", poursuivis pour des actes liés au terrorisme.




Trois à 20 ans de prison ferme à l'encontre de 20 membres du "Mouvement des moudjahidines au Maroc" pour terrorisme
La chambre criminelle (1er degré) chargée des affaires de terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel de Salé a prononcé, jeudi, des peines allant de 3 à 20 ans de prison ferme à l'encontre de 20 membres de la cellule connue sous le nom "Mouvement des moudjahidines au Maroc", poursuivis pour des actes liés au terrorisme.

Le Tribunal a ainsi condamné à 20 ans de prison ferme Abderrezak Samah et Mohamed Douich, accusés de "constitution d'une bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter atteinte à l'ordre public par la terreur, l'intimidation et la violence avec récidive, financement du terrorisme, procuration, détention, dépôt et utilisation d'armes contrairement aux dispositions de la Loi, faux et usage de faux".

Les deux mis en cause étaient également poursuivis pour "recel et hébergement de criminels recherchés dans des affaires de terrorisme, enterrement d'un cadavre sans autorisation, tenue de réunions publiques sans autorisation et usurpation d'identité".

Sept membres du réseau, poursuivis chacun en ce qui le concerne, ont été condamnés à 7ans de réclusion alors que trois autres ont écopé d'une peine de 5 ans. La Chambre criminelle a également condamné une autre personne impliquée dans cette affaire à 4 ans de prison ferme et prononcé une peine de 3 ans de prison ferme à l'encontre des autres membres de cette cellule.

La même juridiction a décidé la confiscation des armes saisies au profit de l'Etat et le reste des produits saisis au profit de la Trésorerie générale du Royaume.

La BNPJ avait annoncé, récemment, le démantèlement d'un réseau terroriste actif dans plusieurs régions du Royaume et dirigé par un leader du "Mouvement des moudjahidines au Maroc" et la saisie de plusieurs pièces d'armes à feu, introduites au pays en 2003 et 2005.
Vendredi 26 Juillet 2013 - 07:12

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter