Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Transport d'astronautes vers l'ISS: la Nasa annonce son choix mardi


Mardi 16 Septembre 2014 modifié le Mardi 16 Septembre 2014 - 17:47

La Nasa va annoncer en fin de journée mardi le choix du groupe qui construira le premier vaisseau spatial privé américain qui transportera des astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) et mettra fin à la dépendance des Soyouz russes.




L'annonce est prévue depuis le Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral en Floride (sud-est) lors d'une conférence de presse à partir de 20H00 GMT, heure de clôture des marchés aux Etats-Unis, précise un communiqué de l'agence spatiale américaine.

Selon le Wall Street Journal, citant des sources industrielles et gouvernementales, Boeing serait le grand favori.

Les autres sociétés en lice sont Space Exploration Technologies ou SpaceX, qui transporte déjà du fret vers l'ISS pour le compte de la Nasa, et Blue Origin créé par le fondateur et PDG d'Amazon, Jeff Bezos. Ce dernier travaille avec Boeing dans le cadre de cet appel d'offres, selon des sources citées par le Wall Street Journal.

La Nasa devrait octroyer un contrat d'un montant fixe jusqu'en 2017, incluant au moins un vol de démonstration habité vers l'ISS, selon le quotidien.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la Nasa s'est refusé à tout commentaire.

Aucun montant de ce contrat n'a été mentionné mais la Nasa consacre actuellement 800 millions de dollars dans le cadre d'une présélection pour développer un vaisseau de sept places capable de transporter des astronautes en orbite terrestre basse.

Depuis le dernier vol de la navette spatiale en juillet 2011, la Nasa dépend exclusivement des vaisseaux russes Soyouz pour transporter ses astronautes à l'ISS au coût de 70 millions de dollars le siège, une situation devenue de plus en plus délicate vu la nette détérioration des relations entre Washington et Moscou avec la crise ukrainienne.
Mardi 16 Septembre 2014 - 17:46

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter