Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Traité de "sale arabe", M'Jid El Guerrab aurait frappé un responsable PS


Jeudi 31 Août 2017 modifié le Jeudi 31 Août 2017 - 14:26

Le député macroniste M'Jid El Guerrab, 34 ans, aurait frappé ce mercredi à coups de casque le socialiste Boris Faure au cours d'une altercation dans le 5e arrondissement de Paris. Le député REM aurait expliqué à la police avoir été lui-même agressé et traité de "sale arabe" par son adversaire, avec qui il entretient un contentieux politique.




M'Jid El Guerrab
M'Jid El Guerrab
La scène se serait déroulée ce mercredi, rue Broca, dans le 5e arrondissement de Paris. C’est là, non loin de la célèbre rue Mouffetard, que le ton serait monté entre deux responsables politiques ce mercredi avant que l’un n’en vienne aux mains, selon Marianne, qui rapporte cet événement.

L’hebdomadaire relate ainsi une violente altercation qui aurait eu lieu entre un député macroniste et un responsable socialiste : "M'Jid El Guerrab, député la République en Marche (REM) des Français de l'étranger, a porté deux violents coups de casque de scooter contre Boris Faure, premier secrétaire de la fédération PS des Français de l’étranger. Celui-ci a été conduit à l'hôpital par les pompiers", peut-on lire sur le site de Marianne.


Boris Faure
Boris Faure
Les deux hommes "qui entretiennent un violent contentieux politique depuis que le député a quitté le PS pour rejoindre les rangs macronistes, fin 2016", rappelle l’hebdomadaire, citant notamment un article "assassin" de Boris Faure à l’égard de M'Jid El Guerrab sur l'espace blog de Mediapart, se seraient croisés rue Broca et auraient entamé une discussion. Avant que la conversation ne tourne au vinaigre....

Un proche de M'Jid El Guerrab, cité par Marianne, considère que le député s'est simplement "défendu" : "Boris Faure l'a empoigné par le bras, l'a traité d'imposteur, de communautariste de merde, de sale arabe. M'Jid s'est défendu avec son casque, c'est tout. C'est une réaction instinctive."

"L'autre l'a touché, il a touché son bras. Mais ça ne s'appelle pas une agression", considère Philippe, le vigile qui affrme avoir tout vu et être intervenu pour séparer les deux hommes. Boris Faure aurait en revanche bien insulté le député. Un témoin explique : "Il a dit 'sale arabe', tout le monde a entendu".

Avec LCI
Jeudi 31 Août 2017 - 08:11





Nouveau commentaire :
Twitter