Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Tokyo: niveau exceptionnel de radioactivité dans un jardin d'enfants


Vendredi 24 Avril 2015 modifié le Vendredi 24 Avril 2015 - 07:26

Les autorités municipales de Tokyo, alertées par un habitant, ont détecté cette semaine un niveau anormalement élevé de radioactivité dans un jardin d'enfants, sans être encore capables vendredi d'expliquer ce phénomène qui inquiète les riverains.




Les radiations mesurées à un endroit limité et précis du sol, sous un toboggan, s'élèvent à 480 microsieverts par heure, alors que le palier moyen généralement admis, à quelques dizaines de centimètres de hauteur, est de 0,23 microsievert/heure.

La dose de 480 microsieverts par heure correspond en théorie à une exposition égale en deux heures à celle qu'il est généralement recommandé de ne pas dépasser en une année.

"L'endroit où a été constaté ce niveau est extrêmement limité et aux alentours les mesures n'ont rien d'anormal", a souligné dans un communiqué Yukio Takano, maire de l'arrondissement de Toshima, situé dans le centre-nord de la capitale.

"Nous supposons que quelque chose de radioactif y est enterré. Les risques pour la santé des habitants sont minimes mais pour rassurer tout le monde nous allons nettoyer la zone", a promis M. Takano, qui a exhorté la population de l'arrondissement à "garder son calme".

Ce petit parc récréatif, construit il y a deux ans sur un terrain autrefois occupé par un parking pour les véhicules des éboueurs, est désormais fermé au public et gardé par un policier municipal.

La municipalité de Tokyo a dû ouvrir une ligne téléphonique spéciale depuis que les médias ont sorti l'affaire, des dizaines de mères de famille s'alarmant des effets possibles sur leurs enfants.

Après l'accident de Fukushima en mars 2011, des particuliers se sont équipés de dosimètres et plusieurs découvertes fortuites de niveaux très élevés de radioactivité avaient été faites, souvent sans rapport avec la catastrophe nucléaire.

Des fioles de radium 226 avaient ainsi été trouvées sous le plancher d'une maison et sous l'asphalte en deux endroits de la capitale nippone. Cette substance était autrefois utilisée pour la fabrication de peintures phosphorescentes ou autres produits chimiques.

Toutefois, des foyers de radioactivité causés par le désastre de Fukushima ont déjà été localisés sur plusieurs sites de Tokyo, une mégalopole que la pluie et le panache radioactifs n'ont pas affectée de façon homogène.
Vendredi 24 Avril 2015 - 07:25

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter