Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Tindouf: la Commission du contrôle budgétaire au PE saisie de l'affaire des détournements de l'aide


Lundi 26 Janvier 2015 modifié le Mardi 27 Janvier 2015 - 22:48




L'eurodéputé socialiste, Gilles Pargneaux, compte saisir la Commission du contrôle budgétaire du Parlement européen de l'affaire des détournements de l'aide humanitaire accordée par l'UE aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien.

"Je vais demander à la "Commission contrôle budgétaire" de se saisir de l'affaire des détournements révélés par l'Office européen anti-fraude (OLAF) pour faire toute la lumière sur ce que je considère comme une instrumentalisation honteuse du conflit du Sahara'', a affirmé M. Pargneaux.

Les révélations de l'OLAF sur les détournements massifs et organisés de l'aide européenne aux camps de Tindouf jettent une "lumière crue" sur une question centrale du conflit du Sahara, à savoir le recensement des populations de Tindouf auquel s'opposent catégoriquement l'Algérie et le polisario malgré les demandes répétées des Nations Unies, a souligné le président du Groupe d'amitié UE-Maroc au Parlement européen.

M. Pargneaux, qui a imputé ces détournements "scandaleux" à la surestimation de la population des camps de Tindouf, a indiqué qu'il est temps que l'Europe exige ce recensement afin d'éviter les détournements mais surtout pour donner une nouvelle impulsion au règlement du conflit du Sahara.

"Il faut être bien conscient que c'est la surestimation de la population des camps de Tindouf qui a permis l'établissement de ce système élaboré de détournement et de revente de l'aide alimentaire européenne", a-t-il insisté.

Le rapport de l'OLAF, réalisé en 2007 et dont le contenu vient d'être dévoilé suite à une intervention du médiateur européen, a révélé l'existence de plusieurs pratiques frauduleuses et d'innombrables irrégularités quant à la distribution de l'aide, durant plusieurs années.

Seule la partie de l'aide permettant aux populations des camps de Tindouf de survivre est distribuée, constate l'OLAF qui fait observer que le reste est vendu au marché noir au profit des dirigeants du polisario avec la bénédiction des autorités algériennes.

Lundi 26 Janvier 2015 - 16:34





Nouveau commentaire :
Twitter