Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Tentative de destruction d'une exposition sur Gaza au Musée d'Art Moderne de Paris


Mercredi 24 Novembre 2010 modifié le Jeudi 25 Novembre 2010 - 10:44

Des extrêmistes juifs ont tenté, dimanche dernier, de détruire l'exposition de Kai Wiedenhöfer, 1er Prix Carmignac Gestion du photojournalisme 2009, sur les massacres d'Israël à Gaza, au Musée d'Art Moderne de Paris.

cette exposition présente 85 photographies en couleurs « autour de deux thèmes majeurs, les décombres et les portraits : 35 photographies de bâtiments détruits dont 10 panoramiques montrant les stigmates des bombardements et 50 portraits de Gazaouis blessés au cours de l’opération Plomb durci ».




Tentative de destruction d'une exposition sur Gaza au Musée d'Art Moderne de Paris
Ils ont tenté d'atteindre la galerie d'exposition au sous-sol du musée pour saccager le travail du photographe allemand Kai Wiedenhöfer consacré au massacre du peuple de Gaza entre 2008 et 2009. Mais l'accès leur a été barré par le service de sécurité du musée.


Ils ont alors perturbé l'entrée des visiteurs en scandant des slogans hostiles à la direction du Musée d'Art Moderne et apposé des autocollants sur lesquels on pouvait lire "Antisionisme = Antisémitisme" ou "Stop au palestinisme antijuif".

La Fondation Carmignac, créée en 2000 « pour promouvoir l’art contemporain », organise ce Prix Carmignac Gestion du Photojournalisme 2009 constitué d’une bourse de 50 000 euros permettant au lauréat la réalisation d’un sujet autour d’un thème.

Cette Fondation veut « contribuer à défendre, non seulement l’indépendance financière de cette profession gravement fragilisée, mais également son indispensable indépendance d’esprit", et veut "donner les moyens à ces témoins essentiels du monde contemporain de continuer à se rendre dans des zones délaissées par les medias de masse, afin de faire leur travail avec le temps nécessaire à l’approfondissement des questions".

Le choix de Gaza comme thème 2009 est dicté "l'inacceptable" images des "victimes de l’une des plus terribles tragédies du siècle".

Selon la Fondation, "Il est inacceptable de voir les victimes de l’une des plus terribles tragédies du siècle rester pratiquement oubliées et abandonnées de tous. Vu d’Europe, ce n’est pas parce que la réalité effroyable des camps de concentration nazis a vu le jour sur le sol de notre continent que l’on peut accepter aujourd’hui la réalité de ce qui est devenu en 60 ans, avec la radicalisation du conflit israélo-palestinien, un véritable camp d’internement des Palestiniens aux portes d’Israël. Il ne s’agit pas ici de prendre parti pour un camp ou un autre, pour un camp contre un autre, mais de montrer la réalité nue, dans toute son atrocité. Et de contribuer ainsi, non seulement au devoir de témoignage du photojournaliste qu’est Kai Waidenhöfer, mais aussi à la prise de conscience des citoyens que nous sommes tous. Ces photos choqueront sans doute, et c’est aussi leur rôle pour contribuer à faire émerger la vérité. Le prix Carmignac Gestion n’a en effet d’autre vocation que de contribuer à faire la lumière sur un sujet qui nous tient à cœur ».

Mercredi 24 Novembre 2010 - 17:23





Nouveau commentaire :
Twitter