Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Tensions avec Ankara : l'Allemagne réfléchit à retirer ses Tornados de Turquie (Spiegel)


Jeudi 25 Août 2016 modifié le Jeudi 25 Août 2016 - 10:22

L'armée allemande prépare un scénario de retrait de ses avions de reconnaissance engagés dans la coalition anti-EI et basés en Turquie en raison des tensions germano-turques croissantes autour notamment de la reconnaissance du génocide arménien, rapporte jeudi le Spiegel.




"La Bundeswehr se prépare à un retrait de Turquie (...), des vérifications sont en cours pour déployer les Tornados et les avions de ravitaillement à Chypre ou en Jordanie", écrit l'édition en ligne de l'hebdomadaire allemand sans citer de source.

"Nous aimerions poursuivre notre mission en Turquie au sein de la coalition (contre le groupe jihadiste Etat islamique) mais il y a des alternatives à la base d'Incirlik", a dit un porte-parole du ministère de la Défense au Spiegel, sans pour autant confirmer que des préparatifs de départ avaient été engagés.

Un haut responsable parlementaire des sociaux-démocrates (SPD), membres de la coalition gouvernementale d'Angela Merkel, a appelé à ce que l'armée allemande quitte la base si la Turquie continue d'interdire aux députés allemands de se rendre sur les lieux en représailles de l'adoption en juin d'une résolution parlementaire reconnaissant le génocide arménien.

"Si l'on ne peut rendre visite aux soldats (allemands déployés en Turquie), la prolongation du mandat est exclue", a expliqué au Spiegel Rainer Arnold, chargé des questions de défense au sein du groupe parlementaire du SPD.

Le mandat de la mission allemande expire en décembre 2016 et sa prolongation doit être actée par les députés. Sans le SPD, une majorité serait difficile à obtenir.

Les relations entre Berlin et Ankara se sont considérablement tendues ces dernier mois avec la résolution sur le génocide arménien, l'interdiction faite en juillet au président Recep Tayyip Erdogan de s'exprimer par vidéo lors d'une manifestation en Allemagne de ses partisans, les disputes autour de l'exemption de visa Schengen pour les Turcs et les interrogations sur l'avenir de l'accord UE-Turquie qui a réduit le flot de migrants vers l'Europe.

L'Allemagne a déployé en janvier une demi-douzaine de Tornados pour effectuer des vols de reconnaissance en Irak et en Syrie ainsi qu'un avion de ravitaillement dans le cadre de l'engagement militaire international anti-EI. Angela Merkel avait décidé de cette mission en soutien à la France après les attentats de Paris de novembre 2015.

(AFP)
Jeudi 25 Août 2016 - 10:18





Nouveau commentaire :
Twitter