Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Tanzanie : la bonne gouvernance, un préalable à l'affranchissement de l'Afrique (président de la BAD)


Vendredi 1 Juin 2012 modifié le Samedi 2 Juin 2012 - 09:25




Donald Kaberuka
Donald Kaberuka
Une bonne gouvernance financière publique est un préalable pour l'Afrique pour pouvoir mobiliser ses propres ressources et s'affranchir de l'aide étrangère, a affirmé jeudi à Arusha, en Tanzanie, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka.

Un gouvernement qui travaille pour son peuple et œuvre au bien-être de sa population avec une bonne gouvernance financière, sont une condition sine qua non de la démocratie, a déclaré Kaberuka lors d'une rencontre sur "la Bonne gouvernance financière en Afrique: Comment s'affranchir de l'aide", initiée en marge des 47èmes assemblées de la BAD.

Il a, de même, indiqué qu'une bonne gouvernance définie comme étant l'utilisation légitime du pouvoir et de l'autorité dans la gestion des ressources financières d'un pays, fait partie intégrante du développement, de la croissance économique et de la lutte contre la pauvreté.

Les participants à cette rencontre ont, de leur côté, souligné que les dirigeants africains illustrent leur attachement à la bonne gouvernance, y compris à la gouvernance financière, par un certain nombre d'instruments, dont le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), la Déclaration d'Abuja de 2003 sur la démocratie, la gouvernance politique, économique et institutionnelle et la Charte africaine de 2007 sur la démocratie, les élections et la gouvernance.

Ils ont, à cette occasion, abordé les différents aspects de la bonne gouvernance financière publique avec comme perspective la mise en place d'une bonne gouvernance financière dans des domaines tels que la préparation et l'exécution du budget, ainsi que l'identification des domaines prioritaires en matière de réforme.

La bonne gouvernance financière, relèvent-ils, requiert la mise en place de dispositifs de mobilisation de ressources et de gestion de passifs et des actifs financiers, tout en mettant en place des systèmes efficaces de budgétisation, d'exécution du budget, de comptabilité et d'audit, ainsi que des institutions de surveillance solides.

Le groupe de la Banque africaine de développement tient jusqu'au 1er juin à Arusha ses 47èmes assemblées annuelles sous le thème "L'Afrique et le nouveau paysage mondial : défis et opportunités".


Vendredi 1 Juin 2012 - 07:52

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter