Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Tanger se hisse au niveau de grande métropole internationale


Vendredi 27 Septembre 2013 modifié le Vendredi 27 Septembre 2013 - 17:39




Tanger, dont la personnalité tangéroise la plus illustre de son histoire est sans conteste le célèbre explorateur Abu Abdullah Muhammad Ibn Abdullah Al Tanji, plus connu sous le nom de «Ibn Batouta» (1304-1369), est en passe de changer son statut de petite ville du détroit pour celui de grande métropole internationale.
Un important changement qui a pu se réaliser grâce à la consolidation des acquis engrangés depuis l’accession au Trône de Sa Majesté le Roi, Mohammed VI mais aussi par le lancement, le 26 septembre 2013, par le Souverain marocain du programme Tanger-Métropole pour le développement intégré, équilibré et inclusif de la ville du détroit.
Un programme innovant, conçu pour être un modèle urbain inédit au Maroc et sur la rive Sud de la Méditerranée, qui s’étalera sur cinq années et qui s’inscrit dans continuité des chantiers de développement initiés par Sa Majesté le Roi, dans la région du Nord, depuis 14 ans.
Ce programme, mobilisant une enveloppe budgétaire de 7,663 milliards de dirhams d'investissements, est décliné en plusieurs volets touchant, entre autres, l’économique, le social, le culturel, l’environnemental ainsi que le champ religieux et qui se fixe pour ambition de consolider les acquis de la dernière décennie.
Ainsi sur le plan environnemental, la priorité a été donnée au désengorgement de la ville par la création de nouveaux accès, d’un périphérique qui reliera l’Atlantique à la Mer Méditerranée «Rocade des deux Mers», d’un troisième axe autoroutier, d’une route côtière, le dédoublement des routes provinciales, la création de grandes voies de contournement, la généralisation des voies dans les quartiers, la création des passages dénivelés et de parkings souterrains à l’intérieur de la ville et d’une voie côtière atlantique «Rocade Océanique».
Cette politique urbaine prévoit également le réaménagement de la corniche de Tanger et la création de nombreux espaces verts dans de nombreux quartiers.
Une attention particulière a été aussi accordée aux enjeux environnementaux dans un objectif de durabilité. Ainsi, la dépollution du littoral sur un axe qui s’étale de Cap Malabata à Assilah en passant par Cap Spartel sera réalisée et les affluents des oueds traversant la ville et ses quartiers seront également dépollués.
Pour ce qui est du social, Tanger sera renforcée par la construction de 25 établissements scolaires et 21 crèches, par l’extension de 04 écoles, la reconversion de 166 classes et le branchement de tous les établissements scolaires aux réseaux d’eau et d’électricité.
En terme d’offre de santé, on notera la création de 04 nouveaux dispensaires, la requalification de 06 centres de santé, la réhabilitation de l’hôpital Mohammed V et les constructions d’un établissement pour les urgences et d’un centre de santé polyvalent.
Sur le volet sportif, il est prévu dans ce programme la création d’une cité des sports aux standards internationaux sur une surface de 60 hectares qui comprendra également un hôtel, une clinique sportive et une zone d’animation abritant un Mall commercial réservé exclusivement aux articles de sport.
Toujours sur le plan social, les jeunes et la femme n’ont pas été oubliés. Ainsi, des centres pour les jeunes seront crées, le renforcement des compétences des femmes sera assuré et de nouvelles offres sociales pour les personnes à besoin spécifique et celles à mobilité restreinte seront garanties.
Il sera procédé également à la construction et la réhabilitation des marchés de proximité pour améliorer les conditions d’hygiène et de salubrité, et pour le recasement des marchands ambulants.
Pour ce qui est des volets cultuel et culturel, ce programme ambitionne la construction de 07 nouvelles Mosquées et la réhabilitation de 11 autres afin de permettre aux citoyens d’accomplir leur rite religieux en toute quiétude.
Il sera également procédé à la réhabilitation du patrimoine tangérois notamment les célèbres grottes d’Hercule, la villa Harris et le jardin de Rmilate, à la création de nouveaux équipements tel un Palais des Arts et des Cultures et un grand théâtre afin de redonner à Tanger sa vocation culturelle.
A noter que cette nouvelle initiative Royale arrive à point nommé pour valoriser le patrimoine unique de la cité du détroit, muse de grands artistes qui ont immortalisé son aura cosmopolite.
En effet, Tanger a toujours attiré des grands artistes et des personnalités célèbres de la culture au niveau mondial tels Paul Bowles, S. Burroughs, Jack Kerouac, Tennessee Williams, Brion Gysin les artistes peintres Matisse et Delacroix ainsi que le californien Richard Diekebon et Rolling Stones qui ont séjourné ou vécu à Tanger.
Au plan touristique, ce programme prévoit la contruction d’établissements hôteliers, la réhabilitation d’autres et le développement des circuits touristiques.
En conclusion, tous ces projets structurants sont autant d'atouts qui font de la grande agglomération de Tanger un pôle urbain compétitif, résolument tourné vers l'avenir à la faveur d'une volonté Royale déterminante.
Un nouveau programme qui positionne désormais Tanger sur la scène économique nationale et internationale en accélérant son développement et la plaçant comme une destination de premier plan mais aussi en une plateforme portuaire, industrielle et logistique de premier plan.
Cette réalité aujourd'hui, fruit d'une ambition Royale, offre une connectivité idéale pour renforcer la compétitivité de l'économie nationale à l'échelle internationale.
D’ailleurs, les tangéroises et tangérois ont exprimé leur profonde gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à l'occasion du lancement jeudi du programme Tanger-Métropole pour le développement intégré, équilibré et inclusif de la ville du Détroit et ont fait part de leur joie pour cette initiative Royale et pour ce programme ambitieux qui impulsera une forte dynamique au processus de développement que connait la ville au bénéfice de la population.
En conséquence, après une décennie de grands projets de développement initiés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la ville de Tanger et sa région ont pu se positionner comme un nouveau pôle de croissance économique.
Ainsi, des mégaprojets ont y vu le jour : Tanger Med, qui rivalise avec les plus grands ports, l'ambitieux projet automobile de Renault, la zone franche industrielle, les infrastructures routières et ferroviaires, dont l'autoroute Tanger-Casablanca et le TGV, le premier du continent africain, ou encore le Grand stade de Tanger.
Les projets d'énergie renouvelable et les programmes de réhabilitation urbaine et de promotion sociale figurent tout aussi en tête des réalisations d'envergure.
En mettant en place des projets structurants et en engageant des investissements colossaux, le Royaume du Maroc, sous la conduite de son Roi, n'a pas lésiné sur les moyens pour positionner la ville du détroit en pôle économique majeur du Royaume et future grande métropole internationale.

Vendredi 27 Septembre 2013 - 17:29

Farid Mnebhi