Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Tanger s’érige en capitale de l’automobile au Maroc et en Afrique (DG de Renault Maroc)


Vendredi 4 Novembre 2016 modifié le Samedi 5 Novembre 2016 - 15:12




Marc Nassif
Marc Nassif
La ville de Tanger, à travers le site de Renault, s’érige sans équivoque en capitale de l’industrie automobile au Maroc et en Afrique, a affirmé le directeur général du Groupe Renault Maroc, Marc Nassif.

"Avec une production qui devrait dépasser les 270.000 véhicules en 2016, en se rapprochant des 90 pc de la capacité installée pour l’usine de Tanger, la ville du Détroit s’érige en capitale et véritable locomotive de l’industrie automobile au Maroc et au niveau du continent africain", a confié à la MAP M. Nassif, en marge d’une conférence de presse jeudi soir pour la présentation de la 5-ème édition de l’Automotive meetings Tanger Med (AMT).

Cette performance est attribuée, selon lui, à l’importance du marché intérieur, à la stabilité socio-économique, à la performance du système de gouvernance, aux compétences avérées des ressources humaines et à la forte demande étrangère adressée au Maroc, en particulier de l’Europe et de pays arabes, notant que le Maroc se taille désormais une place de choix sur le marché international d’automobile.

Etant depuis 2014 le premier secteur exportateur au Maroc, avec 50 milliards de dirhams (MMDH) de chiffre d’affaires à l’export en 2015, l’automobile constitue un pilier de développement aux niveaux local et national et une locomotive de croissance économique qui favorisera la création de richesse et d’emplois, a-t-il fait savoir, notant que l’usine SOMACA de Renault à Casablanca s’apprête à enregistrer en 2016 un nouveau record, en dépassant largement les 70.000 véhicules.

Ainsi, la production de Renault Maroc devrait atteindre plus de 340.000 véhicules en 2016, ce qui fait du Royaume une base industrielle extrêmement importante pour le groupe à l’échelle internationale, avec une part de plus de 10 pc des ventes totales du groupe dans le monde, a annoncé M. Nassif.

Cet exploit s’explique notamment par les infrastructures routières, portuaires et ferroviaires d’envergure que regorge le Maroc en général et la ville de Tanger en particulier, la disponibilité d’énergie et l’existence de compétences humaines avérées, qui font de Tanger un cas d’école d’efficacité avec une forte pincée d’énergie verte, à même d’accompagner les efforts du Maroc pour atténuer les effets des changements climatiques à la veille de la COP22, qui débutera lundi prochain à Marrakech, a-t-il mis en exergue.

"Avoir une usine "zéro carbone" et "zéro rejet liquide industriel", le site tangérois de Renault est le plus performant du groupe sur le plan de l’énergie et des émissions de carbone, et constitue ainsi une grande fierté aussi bien pour le Maroc que pour le groupe", a-t-il dit avec enthousiasme.

Avec un chiffre d’affaires à l’export de 40 milliards de dirhams (MMDH), à 33 pc de profondeur d’intégration, et 85.000 emplois en 2014, avec 13 MMDH de création de richesse, le secteur d’industrie automobile était le premier secteur exportateur au Maroc et cette année le secteur atteindra 60 MMDH et devrait dépasser les 100 MMDH en 2020 (à 65 pc de profondeur d’intégration) avec plus de 175.000 emplois et 65 MMDH de création de richesse.

La 5ème édition de l’AMT, prévue du 23 au 25 novembre, est placée sous le thème "écosystèmes en marche", à l’initiative de l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (AMICA).

Ce rendez-vous professionnel unique et incontournable vise à développer les futurs partenariats dans l’industrie automobile euro-méditerranéenne, à travers l’organisation de rencontres B to B hautement qualifiées et des conférences et tables rondes thématiques animées par des experts du secteur.

(Avec MAP)
Vendredi 4 Novembre 2016 - 13:27





Nouveau commentaire :
Twitter