Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Syrie : le HCR préoccupé par le sort des civils pris au piège à Alep


Jeudi 11 Août 2016 modifié le Jeudi 11 Août 2016 - 22:57




- L’agence de l’ONU pour les réfugiés s’est déclarée, jeudi, "très préoccupée" par le sort des civils pris au piège dans la ville syrienne d’Alep (nord), en proie à d'intenses combats entre forces du régime et rebelles. "Les familles et les groupes vulnérables à Alep font face à des bombardements constants, aux violences et aux déplacements", a déploré le HCR dans un communiqué, alors que les grandes puissances peinent à imposer une pause dans les hostilités.

L'agence onusienne a d’autre part exprimé sa profonde inquiétude face à la recrudescence des attaques contre des déplacés dans le gouvernorat d'Idlib durant les dix derniers jours et contre d'autres camps de déplacés et de civils ailleurs dans le pays, qui ont entraîné des pertes civiles et de nouveaux déplacements.

"Ces attaques indiquent un mépris choquant pour la vie des civils. Nous réitérons l'importance de permettre l'accès des populations à des lieux sûrs et de respecter le caractère civil et humanitaire des camps de déplacés", a souligné le HCR. Lors d’un point de presse jeudi à Genève, le chef du groupe de l'ONU sur l'aide humanitaire en Syrie, Jan Egeland, a indiqué que les habitants d'Alep souffrent de coupures d'électricité et n'avaient plus d'eau courante depuis plusieurs jours.

La Russie s’est déclarée de son côté prête à discuter d'un allongement de la "pause humanitaire" de trois heures qu'elle a proposée dans la ville syrienne d'Alep. Mais pour l'ONU, cette proposition "unilatérale" de Moscou ne peut pas permettre l'acheminement de convois d'aide. "Trois heures, ce n'est pas suffisant. Les Russes ont dit qu'ils nous avaient entendus et qu'ils étaient prêts à discuter afin de voir comment améliorer leur proposition d'origine", a dit Staffan de Mistura, envoyé spécial de l'ONU.

Il faisait référence à la réunion que tient chaque jeudi le groupe de travail sur l'aide humanitaire de l'ONU à la Syrie, coprésidé par les Russes et les Américains. La Russie, alliée du président syrien Bachar al-Assad, apporte un soutien aérien aux troupes loyalistes qui tentent de s'emparer des quartiers est d'Alep, contrôlés par les rebelles anti-Assad.

Jeudi 11 Août 2016 - 22:56





Nouveau commentaire :
Twitter