Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Syrie : l'appel de la journaliste française blessée à Homs


Jeudi 23 Février 2012 modifié le Samedi 25 Février 2012 - 00:10




La journaliste du Figaro Edith Bouvier est coincée à Homs après avoir été blessée mercredi dans un bombardement.
La journaliste du Figaro Edith Bouvier est coincée à Homs après avoir été blessée mercredi dans un bombardement.
Dans une vidéo filmée jeudi par les insurgés syriens et mise en ligne dans l'après-midi sur un site de partage, , la journaliste du Figaro touchée à la jambe mercredi à Homs, explique avoir "besoin d'être opérée", demande "au plus vite" un cessez-le-feu et une voiture médicalisée pour être évacuée de Syrie vers le Liban afin d'y être soignée dans de bonnes conditions. Souriante et détendue malgré sa blessure, Edith Bouvier apparaît allongée sur un lit.

Son collègue William Daniels, épargné par le bombardement qui a coûté la vie à Rémi Ochlik et Marie Colvin, raconte pour sa part qu'ils ont été évacués par les opposants à Bachar al-Assad dans un endroit moins exposé que le quartier de Bab Amro, pilonné par l'armée syrienne, afin que la jeune femme reçoive des premiers soins. "J'espère que les autorités françaises peuvent nous aider le plus rapidement possible parce que c'est difficile ici, on n'a pas d'électricité, on n'a pas beaucoup à manger (...) il faut sortir assez rapidement d'ici par un moyen médicalisé", lance-t-il. Un médecin intervient également pour préciser ce dont Edith Bouvier a besoin. Pendant les six minutes que dure le document, quelques explosions sont entendues au loin.


Un peu avant la diffusion de la vidéo, le gouvernement syrien avait annoncé que le gouverneur de Homs avait été mandaté pour tenter d'évacuer les journalistes étrangers et rapatrier les corps des deux victimes. "Pour des raisons humanitaires et bien qu'ils soient rentrés sans autorisation dans le pays pour gagner un endroit contrôlé par les terroristes, le gouverneur de Homs a été chargé d'effectuer toutes les démarches possibles pour évacuer les journalistes", indique Damas. Le Quai d'Orsay souligne pour sa part avoir justement au régime d'organiser l'évacuation.
Jeudi 23 Février 2012 - 22:31

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter