Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Syrie: l'Unesco condamne l'assassinat par Daech de l'ancien directeur des Antiquités à Palmyre


Jeudi 20 Août 2015 modifié le Jeudi 20 Août 2015 - 07:59

Le groupe État islamique (EI) a décapité celui qui dirigea pendant 50 ans le service des Antiquités de la célèbre cité syrienne de Palmyre, ont rapporté mercredi le directeur général des Antiquités de Syrie et une ONG.
L'Unesco, la France et les Etats-Unis ont dénoncé un meurtre "brutal" perpétré par des "barbares".




La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova s'est dit "triste" et "indignée" par l'assassinat par le groupe armé Etat islamique (Daech) de Khaled Assaad qui dirigea pendant cinquante ans le service des Antiquités de la célèbre cité syrienne de Palmyre.

Khaled Assaad, âgé de 82 ans, chef des Antiquités de Palmyre de 1963 à 2003, a été exécuté par des éléments de l'EI mardi après-midi dans cette célèbre ville antique de la province centrale de Homs, selon le directeur général du département des Antiquités et des musées de Syrie Maamoun Abdelkarim.

Mme Bokova s'est dite "triste" et "indignée" par "le meurtre brutal" de M. Assaad."Ils l'ont tué parce qu'il n'a pas trahi son engagement profond envers Palmyre", a-t-elle dit dans un communiqué.

"Son oeuvre se poursuivra et restera hors d'atteinte des extrémistes. Ils ont assassiné un grand homme, mais ils ne feront jamais taire l'Histoire", a encore souligné Mme Bokova.

Elle a également déploré la mort de Qassem Abdallah Yehya, directeur adjoint des laboratoires à la Direction générale des Antiquités et des musées de Syrie, tué selon ce département par une attaque à la roquette contre la citadelle de Damas et le musée national la semaine dernière.

Les Etats Unis ont également condamné l'exécution de Khaled Assaad, "Les Etats Unis condamnent dans les termes les plus forts la décapitation par l'EI de ïKhaled Assaadû, un homme qui a consacré sa vie à la valorisation et la préservation des trésors archéologiques syriens", a indiqué le porte-parole du Département d'Etat John Kirby.

M. Kirby, qui s'exprimait lors du point de presse quotidien de la diplomatie américaine, a tenu à assurer que les tentatives du groupe extrémiste d'effacer l'histoire riche de la Syrie "seront vouées à l'échec".

Il a également averti que la destruction et le pillage des sites historiques en Syrie et en Irak permettent à cette organisation terroriste non seulement d'"effacer toute trace de la présence du monde antique mais aussi de financer son régime de terreur".

Jeudi 20 Août 2015 - 07:39





Nouveau commentaire :
Twitter