Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Suisse : la droite populiste veut un référendum sur le voile intégral


Lundi 5 Octobre 2015 modifié le Lundi 5 Octobre 2015 - 08:06

Le principal parti de droite populiste en Suisse a lancé, en fin de semaine, un projet d'amendement constitutionnel visant une interdiction légale du voile intégral dans l'espace public par voie de référendum.




Déposé auprès de la Chancellerie fédérale, conformément au système de démocratie directe en vigueur dans le pays, le texte demande "que soit interdite toute dissimilation du visage dans les services et espaces publics, à l'exception des lieux de culte".

Le projet initié par le parti UDC, majoritaire au parlement, s'appuie sur un vote populaire contre le port de la burqa organisé il y a deux ans dans le canton de Tessin (sud-est). Il a déjà franchi le cap de la Chambre basse du parlement où la commission des institutions politiques l'a approuvé à une courte majorité.

Pour les membres de la commission, une éventuelle interdiction viserait tant les manifestants susceptibles de commettre des actes de violence que les personnes se dissimulant le visage pour des raisons religieuses, l'objectif étant de contribuer au maintien de la sécurité publique.

"A une époque où le terrorisme de l'Etat islamique s'étend en Europe, il est inacceptable de devoir rencontrer des gens qui cachent leur propre personne", estiment les promoteurs de cette initiative réunis au sein du comité Egerkingen, à l'origine du référendum anti-minarets tenu en 2009.

Plusieurs sondages ont révélé qu'une majorité de Suisses souhaiteraient une interdiction légale, à l'échelle nationale, du port du voile intégral et toute autre forme de dissimulation du visage.

De l'avis du Conseil fédéral (exécutif), l'abolition de la burqa reste "inopportune" compte tenu du très faible nombre de femmes qui se couvrent le visage et en l'absence de problèmes découlant de cette pratique.

Par ailleurs, la validation par la Cour européenne des droits de l'Homme d'une loi française sur la burqa semble avoir favorisé un revirement de l'exécutif qui dit désormais "s'attacher au respect du cadre tracé par le droit fédéral".
Lundi 5 Octobre 2015 - 08:05





Nouveau commentaire :
Twitter