Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Stèles de soldats musulmans profanées: Hortefeux et Falco au rassemblement du CFCM


Vendredi 7 Mai 2010 modifié le Samedi 8 Mai 2010 - 22:07

Brice Hortefeux, ministre de l’intérieu, et le Secrétaire d’Etat aux anciens combattants, Hubert
Falco, prendront part, dimanche au cimetière de Tarascon à 17H30, au rassemblement de recueillement à l'initiative du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM).




Stèles de soldats musulmans profanées: Hortefeux et Falco au rassemblement du CFCM
Cette cérémonie fait suite à la profanation de sept stèles de soldats musulmans morts pour la France pendant la guerre de 1914-1918.

Dans une lettre adressée au président du CFCM, Mohammed Moussaoui, Brice Hortefeux a exprimé sa "consternation" et assuré les musulmans de France de sa "totale détermination et de (son) entier et fidèle soutien".

"Une nouvelle fois, les musulmans de France sont donc victimes d'actes aussi incompréhensibles qu'inadmissibles, et croyez bien que les services travaillant sous mon autorité vont tout mettre en œuvre afin que leurs auteurs soient rapidement identifiés, interpellés et déférés à l'autorité judiciaire pour être sanctionnés", déplore le ministre dans sa lettre.

"Nous ne laisserons pas ainsi stigmatiser les citoyens français musulmans, ajoute le ministre. "La liberté de conscience et de culte est une liberté fondamentale garantie par notre Constitution, et le respect dû aux morts, en particulier ceux qui se sont battus au péril de leur vie pour notre nation, un devoir civique et une exigence démocratique".

Sept stèles de tombes musulmanes du cimetière militaire de Tarascon (130 tombes militaires dont 17 musulmanes) ont été renversées et trois sont également fendues. Les faits ont été découverts jeudi après-midi et le parquet indiquait vendredi à la mi-journée n'avoir "aucune piste".

Cet événement a provoqué la "profonde indignation" du CFCM, la "grande inquiétude et le profond écœurement" du Rassemblement des musulmans de France (RMF) et l'émotion du recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur.

Pour SOS Racisme, "la multiplication des actes de profanation de sépultures et des lieux de culte témoigne du climat pour le moins malsain qui règne en France, et plus particulièrement dans la région PACA".

L'association de lutte contre le racisme estime nécessaire de "s'interroger sur les éventuelles influences de groupes néonazis qui déversent leur haine, et notamment sur le réseau internet".

La Licra relève qu'il y a 20 ans, la profanation du cimetière de Carpentras avait mis la France "en émoi". "C'est aujourd'hui dans l'indifférence générale que des lieux de mémoire sont régulièrement vandalisés", ajoute la Licra pour qui "la multiplication des profanations et plus généralement des actes antireligieux, dénote un regain violent et désinhibé des idées racistes dans notre pays".

En décembre 2008, plus de 500 tombes musulmanes du cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette, près d'Arras, ont été profanées, notamment avec des inscriptions insultantes envers l'islam et des croix gammées.

Ce cimetière militaire avait déjà été profané à deux reprises depuis 2007 : dans la nuit du 5 au 6 avril 2008, 148 tombes avaient été recouvertes d'inscriptions injurieuses visant directement l'islam, et dans la nuit du 18 au 19 avril 2007, 52 tombes musulmanes avaient également été profanées.
Vendredi 7 Mai 2010 - 19:12

atlasinfo.fr





1.Posté par Dan le 09/05/2010 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1 - je suis heureux que M.Hortefeux et M Falco manifestent de cette façon leur indignation face à ces actes inadmissibles.
2 - j'espère que les médias rendront compte de ce soutien à la sensibilité musulmane au moins autant que lorsqu'il y a des actes négatifs envers certains musulmans.
3 - la plupart des profanations de tombes sont le fait de personnes atteintes de maladie psychique, ou de groupuscules qui souhaitent provoquer et faire parler d'eux. Dans la société médiatique, les citoyens sont toujours piégés par ceux qui utilisent ces procédés. (Idem avec les prises d'otages )
4 - le rappel de Carpentras ne signifie pas grand-chose. J'avais manifesté à l'époque, on s'est aperçu que c'était des déséquilibrés qui avaient commis ces actes. C'est au contraire une bonne raison ne pas en faire trop.
5 - d'où l'importance de l'éducation, pour réfléchir à ce que veulent dire les symboles, à prendre de la distance, tout en respectant les personnes et les coutumes, mais en restant raisonnable. Je suis chrétien, et cela ne me trouble pas outre mesure si des malades mentaux ou des extrémistes vont profaner des tombes chrétiennes en barbouillant n'importent quoi. C'est leur problème à eux - et leur manière d'exister.

Nouveau commentaire :
Twitter