Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sortie mercredi du livre "DSK-Sarkozy, le duel"


Dimanche 9 Mai 2010 modifié le Dimanche 9 Mai 2010 - 22:11

L'ouvrage "DSK-Sarkozy, le duel", d'Alexandre Kara et Philippe Martinat (Editions Max Milo), qui sort le 12 mai, se présente comme une "biographie comparative" de Nicolas Sarkozy et de Dominique Strauss-Kahn, selon Le Parisien.




Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry
Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry
La thèse des auteurs, le premier est grand reporter à France 2, et le second journaliste au Parisien. Leur thèse: en 2012, il y aura bien un face-à-face entre l'actuel président de la République et le patron du FMI.

Depuis 2007 les deux hommes se jaugent, le premier depuis Washington, ou il a été nommé à la tête du FMI, le second depuis l’Élysée. Mais cette période de non-agression est aujourd’hui bel et bien terminée. L’incroyable opportunité d’avoir à gérer la crise financière mondiale a replacé DSK au centre du jeu pour la prochaine présidentielle.

Il est l’homme politique français que l’on voit le plus sur la scène internationale et dont beaucoup de chefs d’État louent les qualités. Les auteurs affirment, sur la foi d’éléments précis, que le clash entre Strauss-Kahn et Sarkozy aura lieu en 2012.

Dans leur ouvrage, les auteurs expliquent que même si DSK n'a pas encore pris définitivement sa décision, il a franchi un "palier psychologique" depuis le début de l'année. Surtout, ils racontent qu'au cours du premier semestre 2010, le patron du FMI aurait commandé à Laurent Azoulai, un de ses proches collaborateurs, une note sur le dispositif de 2012.


Sortie mercredi du livre "DSK-Sarkozy, le duel"
Cette note de quatre pages proposerait une répartition des rôles et des postes susceptibles d'être confiés aux principaux responsables du Parti socialiste.

La note en question conseillerait à DSK de confier le porte-parolat de sa campagne à Martine Aubry. Puis s'il parvient à accéder à l'Elysée, de la nommer Premier ministre.

Laurent Azoulai verrait bien Laurent Fabius au ministère des Affaires étrangères, Ségolène Royal à la présidence de l'Assemblée nationale et François Rebsamen serait chargé de "la garde du PS". La note serait dans la poche de DSK, selon les auteurs.

Le livre de Martinat et Cara énumèrent, également, les forces en jeu en dressant le portrait minutieux des duellistes : enfances, éducation, religion, formation, influences, mentors, femmes, premiers pas politiques, traversées du désert, méthode, amis et ennemis, zone d’ombre, manies cachées et stratégie …

Atlasinfo.fr


Dimanche 9 Mai 2010 - 20:04





Nouveau commentaire :
Twitter