Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sommet de l'ONU sur le climat (COP16): L'IS plaide pour un accord global "ambitieux et réaliste'' à Cancun au Mexique


Dimanche 28 Novembre 2010 modifié le Dimanche 28 Novembre 2010 - 21:16

L'Internationale Socialiste (IS) a plaidé pour un accord international sur les changements climatiques ''ambitieux et réaliste'', à l'occasion du sommet de l'ONU sur le climat (COP16), qui s'ouvre lundi à Cancun (sud-est du Mexique).




Le Comité pour une Société Mondiale Durable de l'IS, qui s'est réunie les 26 et 27 courant à Mexico en présence de M. Mohamed El Yazghi, ex-premier secrétaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), a insisté sur l'urgence d'avancer à Cancun vers un accord global qui inclura des compromis réels, des objectifs chiffrés et des dates d'exécution contraignantes.

La déclaration adoptée à l'issue de cette réunion se félicite de la ''nouvelle opportunité'' qu'offre la conférence de Cancun suite aux ''attentes non satisfaites'' de la COP15 à Copenhague. Elle a insisté sur le ''principe de la responsabilité partagée, mais différenciée'' pour que chaque pays réduise ses émissions de gaz à effet de serre en fonction de ses capacités économiques et le volume de ses émissions. Selon ce principe, les nations les plus riches et les plus polluantes doivent être les premières à réduire leurs émissions et en volumes importants.

Le comité de l'IS appelle, en outre, à ratifier et respecter les promesses de Copenhague en vue de limiter l'augmentation de la température globale à un maximum de 2 degrés Celsius et à avancer dans les systèmes de compensation, de coopération financière et de la formation, notamment en faveur des pays en développement, qui sont les plus vulnérables aux changements climatiques.

A ce propos, l'IS encourage les parties à la convention sur le climat à définir une ébauche d'une architecture financière pour la mise en œuvre effective du Fonds Vert destiné à mobiliser annuellement 100 milliards de dollars entre 2012 et 2020 afin de lutter contre les changements climatiques. A plus court terme, insiste la déclaration de l'IS, l'engagement de fournir 10 milliards de dollars annuellement entre 2010 et 2012 doit être réalisé à travers un schéma multilatéral et dans la transparence totale.

A ce propos, la déclaration rappelle la proposition de l'IS d'instituer une taxe sur le carbone et une taxe mondiale sur les transactions financières afin de générer des revenus destinés à la lutte contre le réchauffement climatique.

Le comité de l'IS appelle enfin à fixer des objectifs ''clairs, compréhensifs et applicables'' relatifs à la réduction des émissions provenant de la déforestation (REDD+).

A l'issue de cette réunion, M. El Yazghi a indiqué à la MAP que lui-même et ses pairs du comité de l'IS ont présenté, samedi, au président mexicain, Felipe Calderon, les conclusions de leurs débats à Mexico. A cette occasion, M. El Yazghi a fait part au chef de l'Etat mexicain des félicitations du Maroc pour les efforts déployés par le Mexique, tout au long de cette année, afin de faire aboutir les négociations sur le réchauffement climatique, ainsi que la disposition du Royaume à appuyer ces efforts.

Calderon s'est montré optimiste quant aux possibilités d'obtenir des engagements concrets de la part des grands pays (USA, UE, Chine et inde) lors de la conférence de Cancun.

La partie marocaine, a souligné M. El Yazghi, a insisté sur la nécessité de recouvrer la confiance dans le processus de négociations sur les changements climatiques, à travers la définition d'une architecture financière dans laquelle les pays bénéficiaires auraient leur mot à dire.



Dimanche 28 Novembre 2010 - 21:10

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter