Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Sommet de La Valette: le Maroc préconise une gouvernance migratoire responsable et solidaire


Mercredi 11 Novembre 2015 modifié le Jeudi 12 Novembre 2015 - 13:59

Le Maroc a plaidé, mercredi devant le sommet euro-africain sur la migration à Malte, en faveur d'une gouvernance migratoire fondée sur "la responsabilité de chacun et la solidarité de tous".




Salaheddine Mezouar
Salaheddine Mezouar
"De par son action multiforme en Afrique et de son statut avancé auprès de l'UE, le Royaume continuera d'œuvrer sans relâche pour un partenariat migratoire globale, intégrée et solidaire entre les deux continents", a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar.

Le ministre a appelé à saisir l'opportunité de ce sommet pour "concevoir une gouvernance qui articule, de manière partagée et coordonnée, les multiples facettes de la migration liées aussi bien à la mobilité, à l'urgence humanitaire, à la lutte contre l'immigration irrégulière, au co-développement et à l'intégration des migrants".

"L'enjeu essentiel pour les années à venir consistera en l'adoption d'un nouveau paradigme selon lequel les communautés immigrées contribuent à la vitalité culturelle et au dynamisme économique des pays d'accueil", a-t-il fait observer. La démographie, a-t-il ajouté, est toujours un facteur d'enrichissement personnel pour les immigrés, mais aussi collectif pour les pays d'accueil.

Il a en outre souligné qu'il y a besoin de "dépasser la phase d'urgence pour concevoir une démarche conjointe et concertée qui tienne compte des causes structurelles de la migration et de ses apports mutuellement bénéfiques pour les pays d'accueil et d'origine". Il est nécessaire aussi, a-t-il noté, de prendre en considération les changements économiques et culturels qu'elle induit aussi bien pour les pays d'accueil que pour ceux d'origine.

Relevant l'engagement du Royaume en faveur du co-développement en Afrique, le ministre a indiqué que le Maroc s'attèle dans le cadre de sa stratégie africaine à la réalisation conjointe de projets dans les domaines d'accès à l'électricité, à l'eau potable, à la promotion du commerce, de l'investissement et de la sécurité alimentaire. "Notre objectif est de jeter les jalons d'une croissance inclusive qui porterait tout à la fois sur des programmes énergétiques, économiques, d'éducation et de développement durable", a-t-il dit.

Cette conférence, a-t-il ajouté, a anticipé toute la complexité des enjeux liés à la migration entre l'Europe et l'Afrique et a jeté les fondements d'une coopération solidaire et équilibrée entre tous les pays concernés.

Le ministre a d'autre part relevé la pertinence du Processus de Rabat, son ancrage géographique et les modes opératoires efficients qu'il a développés, autant d'atout qui l'habilitent "à prendre en charge l'opérationnalisation et la mise en œuvre des recommandations qui seront issues du sommet".

La délégation marocaine comprend notamment le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de migration, Anis Birou, l'ambassadeur du Maroc auprès de l'UE, Menouar Alem, et l'ambassadeur du Royaume en Italie, Hassan Abouyoub.

Le sommet de la Valette sera marqué par le lancement d'un Fonds dédié à l'Afrique à l'initiative de l'Union européenne, avec un montant initial de 1,8 milliard d'euros sur cinq ans. Ce fonds bénéficiera à trois principales régions, à savoir le Sahel et la zone du lac Tchad, la Corne de l'Afrique et l'Afrique du Nord.

Les parties prenantes se penchent sur les moyens de traiter les causes profondes de la migration irrégulière en Afrique, de soutenir le développement économique dans le continent et d'organiser des mécanismes de mobilité et de retour volontaire des migrants.
Mercredi 11 Novembre 2015 - 19:57





Nouveau commentaire :
Twitter