Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sommet avec Taïwan: en Chine, éloge de Xi Jinping et de la réunification


Samedi 7 Novembre 2015 modifié le Samedi 7 Novembre 2015 - 14:34

Séduits par le sourire de leur président, promettant la fraternité à leurs "compatriotes de Taïwan" et espérant le retour de l'île au sein de la "mère patrie", les internautes chinois louaient le sommet de samedi entre les dirigeants de Chine continentale et de Taïwan.




Xi Jinping et Ma Ying-jeou ont affiché de larges sourires et ont échangé une longue poignée de mains de plus d'une minute à Singapour, soit plus d'une seconde pour chacune des 66 années depuis lesquelles Taïwan est coupé du reste de la Chine suite à la guerre civile.

L'expression du visage de Xi Jinping contrastait avec l'attitude terne et statique qu'il montre habituellement lors des cérémonies officielles.

"Quelle que soit la durée de l'éloignement, aucune force ne peut nous séparer", a assuré M. Xi au dirigeant taïwanais.

"Même cassés, nos os restent liés par nos tendons, nous restons des frères, des compatriotes. Le même sang coule dans nos veines."

Des propos du numéro un de la Chine communiste qui "m'ont ému aux larmes", a écrit un internaute sur le réseau social chinois Sina Weibo.

Pékin considère Taïwan comme une de ses provinces et beaucoup, sur internet, ont prédit une réunification dans les 10 ans )à venir.

"Dans moins d'une décennie, le continent et Taïwan seront complètement unifiés", a estimé un commentateur sur internet. "La rencontre d'aujourd'hui entre MM. Xi et Ma est le début d'un grand feuilleton, la prospérité de la Chine est sur les rails", s'est-il enthousiasmé.

"Revenez à la maison, mes frères", écrivaient beaucoup de Chinois du continent à l'adresse des Taïwanais.

"Ne sois pas inquiet, Taïwan! Xi Dada va te ramener à la maison", assurait un commentaire, employant le surnom familier du président chinois, signifiant "Grand (frère) Xi".

D'autres citaient le concept de "rêve chinois" initié par Xi Jinping et axé sur la "grande renaissance de la nation chinoise".

Les autorités chinoises maintiennent une stricte censure d'internet, sur les médias officiels comme sur les réseaux sociaux, s'efforçant d'effacer les commentaires les plus critiques tout en encourageant certains internautes à poster des remarques positives.

Les louanges entendues en Chine continentale tranchaient ainsi sensiblement avec les doutes et manifestations vues à Taïwan, où le parti de M. Ma, le Kuomintang (KMT), devrait perdre l'élection présidentielle de janvier.

La déclaration de Ma Ying-jeou face au président chinois n'a pas été diffusée en direct sur la chaîne d'information de la télévision publique chinoise CCTV, mais ignorée au profit d'une discussion entre experts, en studio, portant sur les propos prononcés l'instant d'avant par Xi Jinping.

"Quel manque de confiance a ce pays !", s'est désolé un internaute. "Je suis vraiment déçu par CCTV."
Samedi 7 Novembre 2015 - 14:33

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter